Toutinfo Bréves

EMPLOI DES JEUNES : Macky Sall promet «la tolérance zéro» contre les lenteurs

Tirant les conclusions, du Conseil présidentiel sur le Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio- économique des jeunes, XËYU NDAW ÑI, Macky Sall a instruit les structures d’encadrement au fast-track, promettant la « tolérance zéro » contre les lenteurs.

« Je valide le programme d’urgence pour l’insertion des jeunes. Ce sera le fast tract. C’est un programme d’urgence prioritaire. On n’a pas de temps à perdre. Ce sera la tolérance zéro, en matière de lenteurs et de bureaucratie », a averti solennellement le chef de l’État, non sans demander aux structures d’encadrement, de travailler en synergie et  de mutualiser leurs actions. A ce sujet, il a instruit, le ministre de l’Économie et des finances, Abdoulaye Daouda Diallo de signer des contrats de performance avec les structures d’encadrement qui interviennent dans la gestion de l’insertion des jeunes et qui participent à ce programme. Le président de la République en déclinant les orientations, du programme, a demandé au gouvernement de finaliser le programme d’urgence avant le 30 avril 21 et à procéder au recrutement des 65 000 jeunes au mois de mai. Il a demandé à l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) de faire la répartition socio-spatiales des emplois promis à travers les régions, départements et communes. Macky Sall a réitéré que le budget de la convention-État-employeurs sera porté à 15 milliards de francs, cette année. Il a  également décidé de la création de guichet unique Pôle emploi dans les régions et départements du Sénégal. « Les espaces Sénégal services, du volet Smart Sénégal et l’Apix seront mis à contribution à travers les 45 départements», a-t-il précisé. Macky Sall a aussi demandé au ministre de la Jeunesse de finaliser les Maisons de la jeunesse et de la citoyenneté qui vont coûter 800 millions l’unité.  D’après le chef de l’État, cette année, 8 bâtiments sortiront de terre. Il a promis le recrutement de tous les volontaires du Service civique national. En outre, il a demandé au gouvernement d’accélérer les programmes à fort potentiel de mains d’œuvre. 

Le président de la République a instruit le ministre de l’Économie et des Finances, d’opérationnaliser les mécanismes de financement rapide du PAP2A. Enfin, Macky Sall  s’est engagé à revoir à la hausse la subvention annuelle du Conseil national de la jeunesse du Sénégal en le portant à 50 millions. 

Abdoulaye DIAO