Toutinfo Bréves

CHAMBOULEMENT À LA POLICE : Le Directeur général Ousmane Sy cède sa place à Seydou Bocar Yague

  • mbay thiamdoum
  • avril 22, 2021
  • Commentaires fermés sur CHAMBOULEMENT À LA POLICE : Le Directeur général Ousmane Sy cède sa place à Seydou Bocar Yague

Le chef de l’Etat a limogé hier, en Conseil des ministres, Ousmane Sy, directeur général de la Police nationale. Le vaste chamboulement opéré à la police a fait perdre également au commissaire Arona Sy son poste d’Inspecteur des services de sécurité. 

Ousmane Sy quitte son poste de Directeur général de la Police nationale. La décision a été prise, à l’issue de la réunion du Conseil des ministres où Macky Sall s’est d’ailleurs prêté à un véritable jeu de chaise musicale. Ainsi, la police nationale a un nouveau patron en la personne du Contrôleur général de Police, Seydou Bocar Yague, précédemment Directeur général adjoint de la Police nationale. Le nouveau patron de la police a occupé plusieurs postes stratégiques à la police. C’est la raison pour laquelle, quand son désormais prédécesseur cherchait durant 6 mois un homme expérimenté pour le seconder, il a jeté son dévolu sur lui pour une bonne marche de l’institution. 

À l’époque, le contrôleur Seydou Bocar Yague occupait le poste de directeur de la Police judiciaire. Le Contrôleur général de Police Monsieur Modou Diagne hérite du poste de Directeur général adjoint de la Police nationale, en remplacement Seydou Bocar Yague. Quant au poste de Directeur de la Sécurité publique qu’occupait Modou Diagne, il revient au Commissaire de Police divisionnaire Ibrahima Diop. Le commissaire, Arona Sy a aussi perdu son poste d’Inspecteur des Services de Sécurité. Il est remplacé à ce poste à ce poste stratégique par le Contrôleur général de Police, Amadou Hamady Lam.

Ce chamboulement survient plus d’un mois seulement après les malheureux évènements du 3 au 8 mars dernier qui ont occasionné 12 pertes en vies humaines et au cours desquels, le chef de l’Etat, en un moment donné, était, selon des sources, très remonté contre la hiérarchie de la police.

La Rédaction