Toutinfo Bréves

PAPE AMADOU SARR SUR L’EMPLOI DES JEUNES : «Se focaliser sur les 450 milliards, c’est faire fausse route»

  • mbay thiamdoum
  • avril 19, 2021
  • Commentaires fermés sur PAPE AMADOU SARR SUR L’EMPLOI DES JEUNES : «Se focaliser sur les 450 milliards, c’est faire fausse route»

Pour le Délégué général à l’entreprenariat pour les femmes et les jeunes (DER/FJ) injecter des milliards pour l’insertion des jeunes et des femmes n’est pas la panacée. Il suggère la mise en place d’une politique industrielle. 

«Se focaliser sur les 450 milliards, c’est faire fausse route. Pour moi, le plus important, c’est de mettre en place une politique industrielle», a martelé haut et fort Pape Amadou Sarr. Le Délégué général à l’entreprenariat pour les femmes et les jeunes (DER/FJ)  s’exprimait hier, à l’émission «le Jury du dimanche» de Iradio. «Il faut que l’industrie soit mise en marche. Il faut faire en sorte qu’on n’importe plus. Il faut qu’on transforme le lait que nous produisons au Fouta. Il faut également qu’on transforme nos produits agricoles comme l’arachide et les noix d’acajou. C’est cela qui rendra l’État plus riche. Sinon avec les 450 milliards, on ne réglera pas le problème», a-t-il insisté.  

«Il faut que l’industrie soit mise en marche»

Interrogé sur l’utilité du Conseil présidentiel sur l’emploi des jeunes prévu le jeudi 22 avril prochain, M. Sarr justifie la pertinence d’une telle rencontre.  «Le président de la République a compris le message que sa jeunesse lui a envoyé lors des émeutes, c’est pourquoi, il a annoncé une enveloppe de 450 milliards de francs pour l’employabilité des jeunes lors de son discours à la nation du 3 avril»,  a expliqué le Délégué général à la DER/FJ. Ajoutant que «ce Conseil présidentiel,  permettra de réunir tous les acteurs  au tour de la table où il y aura les autorités , le secteur privé, pour trouver  une solution à long terme». 

Par ailleurs, Pape Amadou Sarr, a dressé, au micro de Mamoudou Ibra kane, un bilan élogieux des trois ans qu’il a passé à la DER. 

Un bilan élogieux de sa structure

«Avec 60 milliards de budget cumulé, il y a 106 000 bénéficiaires, 2600 entreprises accompagnées»,  a-t-il détaillé. Concernant, le taux de remboursement des détenteurs de prêts de la première génération pour un total de 25 milliards de francs, Pape Amadou Sarr a assuré que 70 % des bénéficiaires ont remboursé, permettant d’octroyer en crédits revolving, à d’autres jeunes et d’autres femmes, un montant de 5 milliards de francs. Selon lui, c’est le cas lors de la première vague de la Covid durant laquelle, la DER a accordé 3 milliards aux tailleurs pour confectionner des masques pour plus de 5000 bénéficiaires et 6 milliards à la filière anacarde dans les régions Sud pour quelque 6000 producteurs. 

Favorable à un audit

En outre, Pape Amadou Sarr, délégué général à  la DER s’est dit favorable à un audit de sa structure. S’agissant des hués dont il a été l’objet le dimanche 11 avril dernier au Grand théâtre lors d’une rencontre de l’Association des maires du Sénégal (AMS), Pape Amadou Sarr a révélé qu’il était au courant et qu’il sait que 1,5 million de francs a été remis à des gens pour « l’humilier ». 

Mamadou SARR