COVID-19

Baisse de la sévérité du coronavirus au Sénégal, selon Moubarack Lô

Le Bureau de Prospective Economique du Sénégal (BPE) à travers l’indice de mesure et de suivi de la sévérité hebdomadaire de la Covid-19, montre une baisse de la sévérité du coronavirus dans le monde et au Sénégal dans son rapport du 30 août 2020. 

Au Sénégal, l’indice de mesure et de suivi de la sévérité de la covid-19 fait apparaître une forte diminution de la sévérité du virus car le score est passé de 0,83 le 23 août à 0,91 le 30 août. Ces données traduisent une sévérité très faible en fin août. Le Sénégal se situe au 59e rang mondial avec un gain de 34 places dans le classement mondial en une semaine. Il occupe aussi, le 23e rang africain sur un total de 51 pays. Cet indice est produit par le Bureau de Prospective Economique du Sénégal (BPE) de l’économiste Moubarack Lô et qui analyse l’évolution de la sévérité de la Covid-19 au niveau mondial.

Les études ont pour fondement dans leurs travaux la définition de la sévérité d’une pandémie virale retenue par l’OMS. Les critères sont la transmissibilité du virus, la sévérité de la maladie et son impact autour de la mesure des infections, des guérisons et des décès. Le cumul des infections rapporté à la taille de la population, la progression des nouvelles infections dans la période récente, le rapport du nombre de guéris sur le nombre d’infectés à la période précédente, la progression des guérisons sur une période rapportée à la somme des nouvelles infections sur une période, le flux de nouveaux décès sur une période rapporté au nombre d’infectés à la période précédente et  le rapport du nombre de décès sur le nombre d’infectés sont les paramètres d’étude nécessaires à la réalisation du classement des pays .

La valeur de référence de cet indice est que plus on s’en approche plus la sévérité d’un pays par rapport au coronavirus est jugée moindre. A contrario, plus on s’en écarte plus la sévérité est considérée comme plus ou moins grande. Au niveau mondial, le rapport du BPE fait remarquer qu’en une semaine, la sévérité de la Covid-19 a légèrement baissé.  

Au niveau continental, pour l’Afrique, les scores sont compris entre 1 (Soudan du sud) et 0,44 (Libye). La moyenne du continent est de 0,86 le 30 août, contre 0,85 le 23 août. L’Angola, le Mali et le Mozambique enregistrent les plus fortes progressions de leur score dans l’indice équivalant aux plus fortes baisses de la sévérité. Par contre la Namibie, le Tchad et le Rwanda signent les plus fortes baisses de leur score dans l’indice en une semaine soit les plus fortes hausses de la sévérité.

Sur la même période d’étude, l’Europe affiche un indice de 0,79 contre 0,78 une semaine auparavant.  La Biélorussie avec 0,99 et la Belgique avec 0,47 d’indice occupent respectivement la première et la dernière place au classement sur le vieux continent.

En Amérique, les scores varient entre un minimum de 0,42 pour Belize, pays le plus gravement atteint dans ce continent et un maximum de 1 pour Grenade. La moyenne continentale est de 0,79 au dernier bilan hebdomadaire, contre 0,78 le 23 août.

L’Asie enregistre une moyenne stable de 0,86 le 30 août, la même moyenne qu’elle a obtenue le 23 août. Les plus faibles sévérités sont obtenues par la Mongolie (1), le Cambodge (0,99) et de Sri Lanka (0,99).

En Océanie, les scores varient entre un minimum de 1,0 (Nouvelle-Calédonie) et 0,68 (Polynésie française), avec une moyenne de 0,89 le 30 août contre 0,88 le 23 août pour le continent.

Le rapport a été rédigé par Moubarack Lo, Directeur du BPE et Amaye Sy Expert Sénior au BPE.

Mamadou DIALLO