ANNULATION DE LA DETTE DES PAYS AFRICAINS Les sages républicains félicitent le Président Macky Sall

  • La Redaction
  • septembre 2, 2020
  • Commentaires fermés sur ANNULATION DE LA DETTE DES PAYS AFRICAINS Les sages républicains félicitent le Président Macky Sall

Le Conseil national des sages républicains  soutient le  Président Macky Sall dans son appel à l’annulation de la dette des pays africains.  A travers un communiqué reçu mardi, à la rédaction de L’Info, le Conseil a en même temps apprécié les points d’accords déjà  consignés par les acteurs du dialogue politique.

 «Le CNSR exprime également sa grande joie vu le rôle de premier plan que joue le Président Macky Sall pour l’annulation de la dette des pays africains éprouvés par la pandémie de la Covid-19. Après l’Appel de Dakar lancé par le Président Macky Sall au mois d’avril dernier et vivement soutenu par ses pairs Chefs d’Etat africains, l’appel de Paris, lors de l’université d’été du MEDEF, à laquelle il a pris part comme invité d’honneur, constitue un point de repère des vrais défis qui attendent le continent africain », se réjouit le Conseil National des Sages Républicains (CNSR) à travers un communiqué de presse reçu hier, à la rédaction de L’Info.

Maham Diallo et Cie saluent dans la même lancée la décision présidentielle «d’adopter courant septembre 2020 le Programme d’Actions Prioritaires ajusté et accéléré (PAP2a). Au regard de la crise mondiale marquée par une désarticulation des fondements économiques, le PAP2a vient à la bonne heure pour notre pays qui garde le cap de l’émergence ».

Concernant la situation socio-économique du pays, les sages Apéristes se félicitent « de l’ouverture par le Président Macky Sall d’une séquence capitale de notre avenir avec de grands défis à relever dans le cadre de la relance de l’activité économique post-Covid 19 ».

A propos de l’actualité politique du Sénégal, le  Conseil a approuvé les travaux de la commission politique du dialogue National, en saluant les points d’accord déjà consignés et appelle toutes les parties prenantes à privilégier l’intérêt de la Nation autour des questions encore en discussion. 

 Abdoulaye DIAO