FUTURES INFRASTRUCTURES GAZIERES SENEGALAISES

700 millions de francs de subvention de l’USTDA au FONSIS

Dans le cadre du développement des futures infrastructures devant accompagner la production du gaz au Sénégal, un accord de subvention a été signé par L’USTDA au profit du FONSIS.

L’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) et le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS), ont signé, ce vendredi 28 août 2020, un protocole d’accord. Celui-ci accorde au FONSIS une subvention d’un montant de 1,2 million USD équivalent à plus de 700 millions FCFA.

Cette subvention va financer des études relatives à la construction du réseau de pipelines de RGS S.A. (Réseau Gazier du Sénégal), la société créée par PETROSEN, SENELEC et FONSIS, qui doit assurer le transport du gaz des sites de production vers les lieux d’utilisation (centrales électriques, industries, gaz domestique etc.).

Pour le Directeur du FONSIS Papa Demba Diallo « cette subvention de la USTDA va permettre d’aller vite en aidant à définir les spécifications techniques et les aspects économiques de ce projet très stratégique pour le Sénégal. »

Le Directeur des Opérations de la USTDA (M. Todd Abrajano) a déclaré, pour sa part, que cet accord « est un engagement de l’USTDA à travailler avec ses partenaires Sénégalais, le FONSIS, notamment, pour développer et étendre les options de gaz naturel du pays. »

Ce projet va permettre d’accélérer l’utilisation du gaz dans la production électrique, de baisser le coût de l’électricité pour le développement du secteur industriel et une meilleure compétitivité de nos entreprises, renchérit le Directeur du Fonsis. 

Ses propos sont appuyés par Abdoulaye Dia, Directeur de Cabinet du ministre du Pétrole et des Energies : « la création d’un réseau gazier au Sénégal constitue un des principaux maillons nécessaires à l’atteinte des objectifs ambitieux de notre pays consistant à développer toute une chaine de valeur locale autour de l’exploitation du gaz et du pétrole sénégalais, dans la plus grande transparence, au bénéfice exclusif du peuple. »

Outre ces personnes précitées étaient aussi présentes à cette vidéoconférence, l’ambassadeur des Etats-Unis Tulinabo S. Mushingi et le Secrétaire Général du ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération représentant son ministre en mission, Pierre Ndiaye.

Mamadou DIALLO