BUSINESS DE LA FRIPERIE : Près de 21 milliards en droits et taxes ces cinq dernières années

  • La Redaction
  • juillet 2, 2020
  • Commentaires fermés sur BUSINESS DE LA FRIPERIE : Près de 21 milliards en droits et taxes ces cinq dernières années

ECONOMIE : On a l’habitude de les voir tôt le matin braver le froid pour déballer de grands ballots de fripes. Ou encore s’activer bruyamment dans les marchés hebdomadaires pour vanter la modicité de ces bouts d’étoffe cédés à peu de francs. Ils sont pourtant les maillons importants d’un véritable business qui s’opère dans le commerce des vêtements d’occasion ou «feugg jaay». En effet, du lieu d’embarcation jusqu’à la destination finale, c’est une chaîne de valeur qui est très bien entretenue. Durant ces cinq dernières années, les Douanes sénégalaises ont perçu 20 milliards 732 millions F Cfa en droits et taxes. Les importations des années 2018 et 2019 se chiffrent respectivement à 4 milliards 724 millions F Cfa et 4 milliards 691 millions F Cfa. Elles sont les plus importantes en droits et taxes. A titre comparatif, ce sont 3 milliards 440 millions qui ont été récoltés en 2017 par cette administration. Les importations viennent des Etats Unis, de Chine, de Dubaï, de France, d’Arabie Saoudite, d’Albanie, etc.

D’après les chiffres des Douanes sénégalaises, le nombre d’importateurs de friperie est passé de 1.020 en 2015 à 893 en 2019. On note toutefois un pic en 2017 avec 1.432 importateurs. En 2016, on en dénombrait 1.308 , chiffre qui a chuté à 1.128 en 2018.  

En termes de flux de conteneurs, l’année 2017 a enregistré le plus gros volume sur ces cinq dernières années avec 3 722 unités. En revanche, 2015 a enregistré le plus faible flux malgré les 1.020 importateurs de cette année. Avec seulement 893 importateurs, 2019 a vu le débarquement de 3477 conteneurs. Il faut préciser aussi qu’entre 2015 et 2016, 798 importateurs sont venus s’ajouter à la liste. Le flux va se stabiliser autour de 3 500 containers annuellement entre 2016 et 2019. Ce qui fait une moyenne de 3 404 conteneurs sur les cinq dernières années.

Selon Mamadou Samba Mbow du Bureau de la Communication et des Relations Publiques (Brpc) de la Direction générale des Douanes, la diminution du nombre d’importateurs ne traduit nullement une baisse du volume des marchandises. Il poursuit en soulignant que le secteur de la friperie est caractérisé par une certaine inconstance : «il y a des importateurs qui décident de quitter le secteur après seulement quelques opérations. En 2019, ce sont 893 importateurs qui sont répertoriés avec 4 691 747 240 F CFA de droits et taxes. A contrario, 2017 a vu le nombre d’importateurs passer à 1 432 avec 3 440 900 362 F Cfa de droits et taxes.» Il est à constater que certains membres de la diaspora sénégalaise s’adonnent à ce business occasionnellement. Ce qui justifie en quelque sorte une fluctuation des données.»  

Amadou SAMOURA