IMPACT DE LA COVID-19 SUR LES ECONOMIES : La BCEAO baisse ses taux directeurs

  • La Redaction
  • juin 24, 2020
  • Commentaires fermés sur IMPACT DE LA COVID-19 SUR LES ECONOMIES : La BCEAO baisse ses taux directeurs

ECONOMIE : La pandémie du coronavirus a négativement impacté la croissance économique des pays. Une raison qui a poussé le Comité de Politique Monétaire (CPM) de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  à  baisser les taux directeurs de 0,50 point.

Cette nouvelle mesure est prise lors d’une réunion dudit comité tenu, le lundi 22 juin 2020, par visioconférence à partir des locaux de la BCEAO à Dakar. Cette mesure entre en vigueur dès le 24 juin 2020, selon un communiqué.

Examinant la conjoncture internationale, le Comité a noté la propagation rapide de la maladie due au Coronavirus ou Covid-19 à l’échelle mondiale et l’ampleur des mesures prises pour son endiguement. Par  ailleurs, l’activité économique s’est ainsi fortement ressentie des perturbations dans les chaînes de production, de distribution et de commercialisation, ainsi qu’une montée des incertitudes entourant les perspectives.

Face cette pandémie de Covid-19, les Gouvernements ont engagé des plans de riposte qui se sont traduits par une baisse des recettes et une hausse des dépenses entraînant une aggravation du déficit budgétaire. Le déficit budgétaire, base engagements, dons compris ressortirait à 922,1 milliards ou 4,5% du PIB à fin mars 2020 contre 222,5 milliards ou 1,1% du PIB à la même période de l’année précédente. 

A travers un communiqué de la  BCEAO le Comité Politique Monétaire explique que le taux d’intérêt moyen trimestriel des appels d’offres hebdomadaires d’injection de liquidité s’est nettement orienté à la baisse, en ressortant à 2,69% contre 2,98% le trimestre précédent. Depuis le mois d’avril 2020, il se situe à 2,50%, en liaison avec les injections de liquidité au taux fixe de 2,50% lancées par la Banque Centrale pour lutter contre les effets néfastes de la crise sanitaire.

Analysant tous les effets néfastes de la pandémie de la Covid-19, notamment les plans de relance mis en place par les Etats et l’assouplissement progressif des restrictions de déplacement devraient conduire à un redémarrage de l’appareil productif, les membres du CPM ont décidé d’accompagner cette dynamique, en baissant de 50 points de base les taux directeurs de la Banque Centrale.

A ce fait, le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidité passe ainsi de 2,50% à 2,00% et le taux d’intérêt du guichet de prêt marginal est ramené de 4,50% à 4,00%. Cette décision entre en vigueur à compter du 24 juin 2020.

 Dans cette même perspective, le Comité a décidé de maintenir inchangé le coefficient de réserves obligatoires applicable aux banques de l’Union, qui demeure fixé à 3,0%.

Abdoulaye DIAO