CORONAVIRUS: Macron ordonne la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités «jusqu’à nouvel ordre»

SANTE /EDUCATION : Le chef de l’Etat a annoncé que les établissements scolaires seraient fermés « dès lundi » dans tout le pays pour limiter la propagation du Covid-19.

Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi soir que toutes les crèches, les écoles, mais également les collèges, lycées, et universités seraient fermées « dès lundi » et « jusqu’à nouvel ordre », en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

« C’est à la fois pour protéger [les élèves] et pour réduire la dissémination du virus », a précise le chef de l’Etat dans son allocution télévisée.

Ces derniers jours, plus d’une dizaine de pays européens, dont l’Italie, la Pologne, la Grèce, ou encore le Danemark, ont déjà pris une telle décision applicable jusqu’à fin mars ou début avril. D’autres Etats avaient choisi de ferme les écoles uniquement dans certaines régions, comme l’Espagne (aux alentours de Madrid et de Barcelone) ou la Belgique (à Bruxelles).

En France, seuls les établissements scolaires situés dans les zones les plus touchées par le coronavirus, les fameux « clusters » (foyers d’épidémie), ont déjà fermé sur ordre des préfectures et pendant au moins quinze jours. Il s’agit, notamment, du Haut-Rhin, de l’Oise, du Morbihan, ou encore de la Corse.

Fermer des écoles « doit être regardé avec beaucoup de finesse »

Cela représente 420 000 élèves sur un total de plus de 12 millions, avait indiqué le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, ce jeudi matin, sur France Info. « Nous n’avons jamais envisagé la fermeture totale » de toutes les écoles de France, avait-il également assuré, avant de préciser : « Quand nous fermons, ça pose des problèmes à des infirmières, des médecins, à toutes sortes de personnels de l’hôpital. C’est évidemment quelque chose qui doit être regardé avec beaucoup de finesse pour ne pas être contre-productif. »

Dans cette situation exceptionnelle, les parents concernés avaient la possibilité de prendre un arrêt de travail de la durée « correspondant à la durée d’isolement préconisée de l’enfant », selon le ministère de Travail.

Toutinfo.net(avec Le Parisien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.