TRAFIC DE VISAS : Coumba Gawlo et Viviane Chidid se lavent à grande eau

JUSTICE : Une rocambolesque affaire de trafic présumé de visas éclabousse l’entourage des divas de la musique sénégalaise.

Les stars Coumba Gawlo et Viviane Chidid sont citées, tout au moins leurs managers respectifs.

Selon l’accusation, ces derniers organisaient des concerts fictifs pour pouvoir amener en Europe de faux musiciens qui partent pour l’émigration.

 Dans Vox Populi de ce lundi, Coumba Gawlo depuis la Guinée où elle se trouve, se lave à grande eau.

Elle rejette avec force être impliquée dans une affaire de trafic  de visas pour laquelle d’ailleurs son frère et manager Mactar Seck avait été condamné à une peine de trois mois assortis du sursis, dans le passé.

« Depuis 30 ans que je fais ce métier je ne pense pas et je le dis haut et fort que moi Coumba Gawlo j’ai pas eu à sortir de cette droite ligne que je me suis  faite un devoir de suivre. J’ai travaillé dur pour en arriver là où j’en suis», à juré Coumba Gawlo.

Pour une affaire similaire Djidiack Faye, le manager de Viviane Chidid du Djoloff Band, Djidiack Diouf est aux arrêts.

La chanteuse Viviane Chidid s’est dite « profondément blessée et choquée » parce que dit-elle « cela fait  30 ans de dur labeur, de sacrifice, de choix de vie » qu’elle s’est imposée.

Elle a promis de porter plainte pour laver son honneur, en se constituant partie civile.

Wely NGOM