REVUE DE PRESSE DU 6 FEVRIER 2020 : Diversité de sujets au menu des journaux de ce jeudi

MEDIAS : Les journaux parus, ce jeudi abordent une diversité de sujets.

« Crise au sein des entreprises sénégalaises : Série noire de licenciements massifs », pointe à sa Une l’Observateur.

« C’est le phénomène à la mode dans les entreprises sénégalaises. Pour éviter le dépôt de bilan, les sociétés  dont les budgets sont cramés  par des tensions de trésorerie procèdent  une à une à des licenciements  massifs d’employés. Tous les secteurs semblent être touchés et l’Etat est pointé  du doigt comme  la principale source  de ces problèmes », explique le journal.

L’observateur qui consacre un large dossier sur deux pages à ce sujet fait de « plus de 5000 emplois jetés à la rue ».

Dans le secteur de l’agroalimentaire, le journal raconte le « calvaire » des agents de COPEOL licenciés et des « conséquences » de l’arrêt de la production de MEDIS PHARMA sur les femmes enceintes et épileptiques.

Dans cette entreprise pharmaceutique, plus de 300 emplois sont menacés, renseigne l’Obs. Tandis qu’à la COPEOL plus de 500 travailleurs sont déjà dans la rue.

A la SONACOS  plus de 700 travailleurs sont déjà libérés.

Par ailleurs, d’autres journaux s’intéressent aux questions sanitaires avec l’épidémie de coronavirus qui sévit en Chine.

« Epidémie du coronavirus : Dakar en alerte », affiche l’As quotidien.

Selon le journal les parents des étudiants sénégalais exigent l’exfiltration immédiate de leurs enfants.

Pour le journal Le Témoin «  le coronavirus est un Ebola chinois » du fait de la ressemblance des symptômes des deux épidémies.

Toutintinfo.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.