NDIEDIENG : Le Rewmi dénonce la gestion de la mairie

POLITIQUE : La gestion de la commune de Ndiedieng préoccupe le parti Rewmi.

A travers une tribune parvenue à Toutinfo.net, le Docteur en droit,  Abdoul Aziz Mbodj, par ailleurs, enseignant-chercheur à l’Université Alioune Diop de Bambey (UADB) fustige  le  bilan catastrophique et les absences de perspectives, dans la gestion de la municipalité de Ndiedieng.

« En vérité, le changement n’a pas eu lieu. C’est la même équipe qui, depuis 1996 règne dans la collectivité. C’est les mêmes qui étaient au Parti socialiste (PS), lors des renouvellements violents de 1996. », dénonce-t-il.

Selon lui, la coalition Benno a vendu aux populations l’alternance locale et la proximité, mais il n’en est rien.

« Voilà maintenant cinq ans et six mois que le maire et son conseil sont installés. Le bilan est catastrophique, désastreux et même humiliant. La commune manque de tout malgré les importantes ressources gérées par le maire qui seraient environ à plus de 500 millions de francs de budget», informe M. Mbodj.

Poursuivant, il déplore que « dans la commune de Ndiedieng une grande partie de la population n’a pas accès à l’eau potable. Seuls deux villages sont électrifiés depuis 2012. Aucune école n’est clôturée. La jeunesse est oubliée, les étudiants sont abandonnés».

Toujours d’après Abdoul Aziz Mbodj, la gestion catastrophique du maire ferme toutes les perspectives de développement.

« La commune de Ndiedieng n’est pas éligible au PACASEN. Ce projet du gouvernement destiné à accompagner les communes avec une enveloppe de 300 milliards de francs Cfa», se désole-t-il. 

Badou NGUER

  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.