LENDEMAIN D’EMEUTES : Calme précaire à Guet Ndar, après une journée de furie

PECHE : Le jour s’est levé ce mercredi à Guet Ndar. Le quartier de pêcheurs de la Langue de Barbarie porte encore les stigmates de la journée de guérilla de ce mardi.  

Les policiers sont venus occuper très tôt  les points stratégiques de Guet Ndar et de l’île de Saint-Louis.

Selon des témoins, un véhicule blindé de la police est visible au beau milieu du pont Moustaph Malick Gaye, principal voie de circulation  de la Langue de Barbarie.

Une présence policière est aussi visible au niveau de l’hôpital de la vieille ville.

Les populations  essaient, malgré, les contraintes de vaquer à leurs occupations.

Sur le quai de pêche, les acteurs font l’inventaire des pirogues brûlées.

 Sur les marchés de la ville et dans les grand-places les violents affrontements de mardi sont sur toutes les lèvres.

A l’origine de la colère des pêcheurs Guetndariens les retards dans la délivrance des licences de pêche par la Mauritanie.

Elles étaient attendues pour le 1er janvier 2020.

Toutinfo.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.