ABDOU KITANE, COMMISSAIRE DE POLICE A LA RETRAITE : « On ne doit pas essayer de résister à des agresseurs armés quand on n’est pas soi même armé »

INSECURITE : Le meurtre tragique, mardi, du jeune américain Mouhamed Bilal Kabir Cissé, lors d’une agression suivie de vol à Fass Kahone ne laisse personne indifférente. 

 Depuis, ce drame les réactions se multiplient. La dernière en date est celle du Commissaire de police divisionnaire de classe exceptionnelle, à la retraite, Abdou Kitane qui est un fin connaisseur des questions de sécurité.

« C’est révoltant ! Une famille noire américaine venue en Afrique, la terre ancestrale, pour chercher la religion et ses valeurs de paix et d’amour, mais qui trouve la mort, dans des circonstances si atroces. Que les coupables soient vite trouvés et châtiés ! », exhorte le Commissaire Kitane sur sa page Facebook, visitée par Toutinfo.net.

Peu avare en conseils de sécurité qui pourraient sauver des vies, le Commissaire de police divisionnaire de classe exceptionnelle, à la retraite, Abdou Kitane recommande aux populations de respecter certaines consignes.

«La leçon à tirer et à enseigner aux adultes et aux enfants, c’est qu’on ne doit pas essayer de résister à des agresseurs armés quand on n’est pas soi même armé. Il vaut mieux leur laisser ses biens que leur laisser sa vie », recommande l’officier supérieur de police à la retraite après plus d’une trentaine d’années de bons et loyaux services dans la sécurisation des personnes et des biens.


« C’est cette leçon de sécurité qu’on enseigne dans les zones dangereuses », poursuit M. Kitane non sans formuler des prières ardentes pour le repos de lâme du jeune noir américain.


« Que Mouhamad repose en paix et que le paradis soit sa demeure éternelle !
Je présente mes condoléances attristées à toute la communauté niassène », écrit le Commissaire divisionnaire de classe exeptionnelle Abdou Kitane.

Pour lui, les populations doivent faire la part des choses et éviter de perdre la vie et les biens.

« C’est ce qui est malheureusement arrivé dans ce cas d’espèce », constate-t-il pour le déplorer.
« Il est conseillé même de coopérer avec les preneurs d’otages, les coupeurs de route et les agresseurs ; si vraiment le rapport de force est en leur faveur », insiste M. Kitane.

C’est ce samedi 25 janvier 2020 que le jeune américain Mouhamed Bilal Kabir Cissé, tué dans une agression à Fass Kahone, mercredi dernier,  sera enterré à Médina Baye.

L’information  a été donnée par Cheikh Mamour Cissé, frère de feu  Cheikh imam Assane Cissé.

D’après le marabout toutes les formalités ont été prises, notamment l’obtention d’une autorisation d’inhumation après l’autopsie, effectuée à Dakar.

La famille américaine du défunt est déjà à Médina Baye pour assister leur père Abdou Aziz toujours hospitalisé et rendre un dernier hommage à Mouhamed Bilal Kabir.

L’annonce de la mort vers 15 heurs, à l’hôpital ElHadji Ibrahima Niass où Mouhamed Cissé  était hospitalisé, en compagnie de son père  à la suite de blessures causées par l’attaque de six bandits,  s’est propagée comme un éclair, à Fass Kahone et ses environs, mercredi.

En effet, Fass Kahone est une bourgade dépourvue de tout, coincée entre les communes de Kaolack et de Kahone.

Ce village a vécu dans la peur, dans la nuit du mardi 21  au mercredi janvier.

Une bande de six bandits de grand chemin armés d’armes blanches et de fusils a fait irruption chez des citoyens américains venus vivre leur foi en Baye Niass à Médina Baye.

Après leur sanglante attaque les malfaiteurs ont emporté de l’argent liquide estimé à 2 millions de francs CFA et 3000 dollars US.

Le père et le fils qui ont tenté de résister ont été suavement blessé jusqu’au sang avant que mort d’homme s’en suive.

Les six malfaiteurs sont activement recherchés.

( Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.