TRANSPORT : Les camionneurs menacent de paralyser le port

ECONOMIE : Un arrêt de travail à compter du vendredi 24 janvier 2020. C’est ce qu’a décidé le collectif des entreprises, agrées pour le transport et la livraison des conteneurs au Sénégal (CEATLCS).

Selon Vox Populi de ce jeudi, cet arrêt se justifie par l’application Pese Essieux du règlement 14 aux conteneurs et les frais au Port autonome de Dakar nouvellement appliqués.

« Nous ne sommes pas contre l’application du règlement 14 parce que c’est pour protéger nos routes. Parce que le règlement 14 dit que les plateformes ou terminaux qui gèrent deux cent mille tonnes de marchandises doivent être équipés de Pese Essieu, un instrument qui détermine le poids du camion. », soutient Mbaye Mbengue, président du CEATLCS.

Et d’ajouter : « Dp World n’est équipé que d’un seul Pese. Alors que les instructions qui lui ont été données étaient de se doter de quatre Pese. »

D’après M. Mbaye, pour aller chercher un conteneur on peut faire 14 heures de temps et cela impact sur les délais de livraison et sur la santé des chauffeurs.

S’agissant du second motif de l’arrêt de travail, Mbaye Mbengue affirme que le Port autonome de Dakar facturait cinquante mille francs Cfa le camion par an comme frais d’accès.

« Le port a sorti des notes depuis le 18 pour nous signifier qu’à partir 27 janvier, pour aller chercher un conteneur plein pour le client, on va payer six mille six cent francs Cfa. Et six mille six cent pour retourner le conteneur vide. Ce qui nous fait treize mille deux cent francs Cfa. Ce qui fera au minimum quarante-huit mille francs Cfa. », déplore-t-il.

Pour finir, il estime que cet arrêt de travail aura un impact sur l’économie nationale. 

Badou NGUER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.