MARCHE DE « Ñoo Lank » : La police réprime les protestataires et les journalistes

POLITIQUE : La marche des membres de la plateforme Ñoo Lank qui se battent contre la hausse du prix de l’électricité a été violemment réprimée à coup de gaz lacrymogènes par la police.

Prévue, ce vendredi 20 décembre, à 15 heures  à la Place de l’Indépendance, les manifestants n’y accéderont jamais.

Depuis 48 heures les rues menant vers le centre-ville étaient barricadées par des barrières en fer, des fourgonnettes remplies d’éléments en tenue ou en civil quadrillaient  les issues.

Les premiers leaders arrivés aux abords du marché Sandaga seront maîtrisés avec plus ou moins de  violence à l’image de Alioune Sané et Thiatt du mouvement Y en a marre.

D’autres manifestants ont également été arrêtés à divers endroits de la ville.

Pour l’heure, les organisateurs de la marche interdite par le préfet de Dakar parlent d’une vingtaine d’arrestations.

Des arrestations faites en majorité par des hommes en tenues civiles, supposés appartenir à la police.

( Toutinfo.net )

( Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.