REVUE DE PRESSE DU 12 DECEMBRE 2019 : Le Suicide du policier Blaise Basse, en exergue ce jeudi

MEDIAS : Les quotidiens visités, ce jeudi 12 décembre 2019 se font l’écho du suicide de l’agent de police de la circulation, Blaise Basse, en plein centre-ville, à Sandaga.

« Suicide d’un agent de la circulation : Un flic se tue en plein Sandaga », affiche l’As quotidien.

« Un policier de la circulation  de Dakr a abrégé sa vie mercredi,  sur l’avenue Lamine Guèye, à hauteur  du marché Sandaga. Blaise Gabriel Basse  s’est planté plusieurs coups de ciseaux avant de s’affaler  et de rendre l’âme », explique le journal.

Lequel précise que le défunt est issu de la 44e promotion de l’Ecole de police.

« Blaise Gabriel  Basse a servi auparavant  à la musique principale des Forces armées, puis au Groupement mobile d’intervention (Gmi). Il était comme envoûté, car il arrivait souvent qu’il soit hors de lui même. D’aucuns croient savoir qu’il avait des troubles psychiques », souligne l’As.

« Enquête sur un drame : Révélations sur le suicide du policier à Sandaga », pointe l’Observateur.

Le journal rapporte des  confidences de ses collègues et de sa famille.

Un de ses collègues raconte : « j’ai voulu intervenir, mais Gabriel Blaise Basse était déjà mort… »

Thérèse Basse, sa grande sœur  déclare : « La veille, Blaise a passé la nuit à chambrer tout le monde à la maison.»

Tandis que son père Bissenty Basse, effondré dit : « A aucun moment, je n’ai senti mon fils afficher un instinct suicidaire ». Toutinfo.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.