SPONSORING : Entre le PSG, le Qatar et le Rwanda, la lune de miel ne fait que commencer

FOOTBALL : Le rapprochement se confirme entre le Rwanda et le Qatar, quelques jours après un contrat très commenté avec le PSG qui lie objectifs économiques et stratégiques. Décryptage.

Le Rwanda poursuit son offensive de charme. Ce mercredi soir 11 décembre, quelques minutes avant leur dernier match de poule de Ligue des Champions contre Galatasaray, les joueurs du PSG arboreront un nouveau slogan sur leurs maillots d’échauffement : « Visit Rwanda ». Mercredi 4 décembre, déjà, lors du match de Ligue 1 PSG-Nantes, les spectateurs du Parc des Princes (et les téléspectateurs), ont pu apercevoir des panneaux publicitaires faisant la promotion du tourisme au Rwanda. Dans les tribunes, l’ancienne Miss France et désormais comédienne et réalisatrice Sonia Rolland, ainsi que Gaël Faye, chanteur et écrivain, tous deux franco-rwandais.

Depuis, les internautes peuvent voir un clip promotionnel où Neymar, Mbappé ou Verratti, les stars de l’équipe, apparaissent au milieu des plus beaux paysages de ce petit pays d’Afrique de l’Est, animaux sauvages inclus. Des ambassadeurs de luxe, un « partenaire premium », comme disent les spécialistes du marketing publicitaire.

D’après l’hebdomadaire Jeune Afrique, l’ancien international camerounais Samuel Eto’o aurait joué un rôle déterminant dans ce partenariat. A la fin du mois d’octobre, l’ex-attaquant de Barcelone – par ailleurs chargé de promouvoir le Mondial 2022 au Qatar – se serait entretenu avec le président rwandais Paul Kagame lors de sa visite dans l’émirat. Une visite qui fait suite à celle, en avril, de l’émir du Qatar Cheikh Tamin Ben Hamad Al-Thani au Rwanda, où il avait visité le parc national Akagera en compagnie de Paul Kagame. Cela fait en réalité plusieurs années que des liens se nouent entre Doha et Kigali, avec des accords dans les domaines de l’énergie, des infrastructures et des transports. Lundi 9 décembre encore, Qatar Airways a conclu l’acquisition de 60 % du nouvel aéroport de Bugesera (45 km de Kigali), encore en construction. Une entrée au capital de RwandAir est même évoquée.

Occulter l’image négative du Rwanda

Pour le Rwanda, le partenariat avec le Paris Saint-Germain devrait permettre aux dizaines de millions de supporteurs du PSG de découvrir ses aspects les plus attrayants : le deuxième pays où investir en Afrique, selon la Banque mondiale, avec une économie en forte croissance (+ 8,6 % l’an dernier) ; un pays sûr pour les expatriés et les touristes, qui sont environ 2 millions à s’y rendre chaque année. Avec l’objectif, évidemment, de faire beaucoup mieux, en faisant oublier son image de régime autoritaire. Il pourrait être aidé en cela par le groupe hôtelier Accor, principal sponsor du PSG et énorme acteur du tourisme dans le monde, en particulier en Afrique.

Depuis la signature du contrat avec le club parisien, les opposants au régime rwandais laissent éclater leur colère sur les réseaux sociaux. Le même type de contrat signé en 2018 avec Arsenal avait d’ailleurs créé une forte polémique.

Toutinfo.net (avec RFI)