SHOWBIZ : Les hauts et les bas d’Aya Nakamura

MUSIQUE: Aya Nakamura fait partie de ces artistes qui ne passent jamais inaperçus. Souvent en bien, parfois en mal, la chanteuse s’illustre régulièrement dans le monde des médias comme sur le petit écran. Retour sur une année médiatique pleine de bonnes comme de mauvaises surprises pour la star du R’n’B français la plus populaire du moment. 

Les premiers NRJ Music Awards compliqués d’Aya Nakamura 

Après avoir percé en 2017 et avoir cartonné en 2018 avec son album éponyme, Aya Nakamura a été nommée à deux reprises aux NRJ Music Awards 2018, dans les catégories chanson francophone de l’année et révélation francophone de l’année. Mais la soirée ne restera pas un bon souvenir pour elle.

 Non seulement est-elle repartie les mains vides, mais en prime, son nom a été écorché à plus d’une reprise, d’abord par Nikos Aliagas puis par Lio. La jeune chanteuse s’en est offusquée sur les réseaux sociaux, affirmant « On n’invite pas les gens quand on n’arrive pas à dire son nom correctement. » 

Aya Nakamura, star de Forbes 

Heureusement, quelques mois plus tard, la jeune chanteuse a eu droit à une belle revanche. Si elle n’a pas remporté de prix à l’occasion des NRJ Music Awards, elle a été honorée par le magazine américain Forbes, qui l’a mentionnée dans le classement des 30 personnalités de moins de 30 ans les plus influentes, en février 2019. Une belle consécration pour l’artiste, qui cumulait alors plus de 300 millions de vues sur YouTube. 

Des accusations de plagiat qui font mal 

En avril 2019, Aya Nakamura fait un carton avec le clip de Pookie, salué pour son esthétisme incroyable. Malheureusement, il ne faudra pas longtemps pour que la vidéo se retrouve au centre d’une polémique. Le styliste Kyo Jino assure, photos à l’appui, que la star s’est librement inspirée de ses créations. Sur Twitter, ce dernier n’a pas hésité à s’insurger : « C’est dégueulasse quoi. Voler le moodboard que je t’avais fait pour le filer à ton équipe pour ton dernier clip Poookie. Je crois que je rêve ! »

L’interprète de Djadja lui avait répondu de façon laconique sur les réseaux sociaux, dans des tweets qui ont finalement été effacés, déclarant : « Les idées appartiennent à ceux qui les réalisent« , affirmait-elle avant de conclure : « T’inventes pas une life parce que j’ai pas validé ton taff et puis si ce que tu dis est vrai, arrête de pleurer sur les réseaux, porte plainte et on verra. » Le principal intéressé a décidé de porter l’affaire devant la justice. 

Une consécration à l’internationale

En dépit de la polémique, qui s’est rapidement fait oublier, Aya Nakamura continue à séduire le public. Sa musique dépasse très rapidement les frontières, et elle s’illustre un peu partout dans le monde. Parmi ses accomplissements, Aya Nakamura peut notamment se vanter d’être la première Française à s’être placée en tête des Charts néerlandais depuis Edith Piaf, en 1961.

Sur Spotify, le titre Djadja a figuré pendant 18 semaines dans le Top 100 Shazam Monde, le clip a dépassé les 300 millions de vues sur YouTube, et le morceau est diffusé à la radio dans différents pays. Un succès également boosté par la diffusion de son tube Djadja dans la série Elite de Netflix. Une vidéo montrant Madonna et ses danseurs danser sur Djadja prouve que la chanteuse s’exporte partout dans le monde.

Un nouveau bad buzz pour Aya Nakamura

Ce vendredi 6 décembre, comme bien d’autres artistes, Aya Nakamura s’est mobilisée sur France 2 à l’occasion du Téléthon, animé par Sophie Davant et Nagui. Seulement voilà, alors que Nagui lui demandait de faire passer un message à ses fans, l’encourageant à faire un appel aux dons, la jeune artiste a semblé prise de court et a déclaré : « Chaque jour, je reçois beaucoup d’amour, beaucoup de soutien, et je pense que je ne vous remercie pas assez. Merci aujourd’hui de m’accompagner, de me soutenir dans ce que je fais.« 

Un beau message, certes, mais qui n’était pas celui attendu par l’animateur comme par le public. Sous l’impulsion de Nagui, Aya Nakamura a finalement encouragé ses fans à faire un don, mais son petit cafouillage a été taxé d’égoïsme sur les réseaux sociaux… 

Toutinfo.net (avec Yahoo.fr)