MAMADOU SAM, PROVISEUR DU LYCEE DE YEUMBEUL : «L’excellence est notre credo»

EDUCATION : «Nous avons fait de l’excellence notre credo dans la mesure où les élèves, les parents d’élèves, les professeurs, l’administration et les autorités académiques administratives se sont tous inscrits dans cette dynamique. Depuis bientôt quatre ans, nous avons les meilleurs résultats du département de Pikine-Guédiawaye», s’est réjoui lundi, le proviseur du lycée Ibrahima Diop de Yeumbeul, Mamadou Sam.

Il s’exprimait lors de l’inauguration des sanitaires de l’établissement par la Saint-cyrienne.

De fait, pour un lycée de la lointaine banlieue dakaroise, les résultats de Ibrahima Diop forcent le respect.

A titre illustratif, en 1919,  le lycée de Yeumbeul a réalisé  un taux de réussite de 72,36% au baccalauréat alors que partout au Sénégal, les résultats valsaient entre 30 et 35%.

«Il faut dire effectivement que c’est en 2019 que nous avons obtenu le meilleur taux de réussite réussite. Sur 421 candidats 310 ont eu leur baccalauréat. Précisons bien évidemment que c’est avec la manière dans la mesure où neuf candidats ont obtenu la Mention Bien et 59 autres candidats pour une Mention Assez bien», a souligné Mamadou Sam.

«Donc, le surnom de lycée d’excellence n’est pas du tout volé et c’est bel et bien notre credo dans des conditions parfois très difficiles, mais grâce à l’appui des parents d’élèves, des autorités locales, à la mobilisation des enseignants et des élèves nous parvenons à relever les défis», a poursuivi le proviseur du lycée Ibrahima Diop.

« Notre défi est que  malgré les conditions difficiles, nous pouvons être excellents et nous sommes sur la  bonne voie », a-t-il  assuré.

LE SECRET DE YEUMBEUL?

«Notre secret, c’est tout simplement la sensibilisation, la communication et le partage. Nous parlons aux élèves, aux enseignants et échangeons avec l’APE qui est notre premier partenaire. Ce partage définit le même projet qui est le nôtre. Ainsi chacun est conscient que l’aboutissement de ce projet est la réussite de nos élèves», a expliqué M.Sam. 

«A chaque levée des couleurs nous leur rappelons notre projet pédagogique, c’est-à-dire la réussite de tout le monde. Nous leur rappelons que nous sommes toujours les meilleurs, que nous devons le rester en travaillant», a ajouté le proviseur.

«Notre objectif,  c’est de réussir à obtenir 100%. Parce qu’à 75% il suffira de voir les facteurs bloquants pour aller chercher le plafond. C’est possible et nous y croyons fermement», a encore certifié Mamadou Sam.

«Il nous manque beaucoup de choses et c’est l’occasion pour moi de remercier la Saint-cyrienne et les Eléments français au Sénégal qui sont venus  réfectionner nos blocs d’hygiène qui l’ont même remis à neuf car pour nous c’est très important pour la santé de l’élève, pour la protection de l’environnement. Or les blocs sont négligés alors que souvent ce sont des nids de microbes qui rendent malades nos enfants. Ainsi, le fait de les réfectionner participe à l’amélioration de la santé de nos élèves», a-t-il assuré 

Poursuivant, il indique que «l’autre aspect c’est que nous sommes un lycée de banlieue qui a dépassé depuis longtemps sa capacité d’accueil. Nous avons des effectifs pléthoriques dans les salles de classe liés tout simplement à un manque de salles. Ce lycée a été construit pour un nombre limité d’élèves, mais maintenant nous en sommes presque à 3000 élèves avec une moyenne d’élèves qui avoisinerait les 100 élèves par classe n’eut été la construction de trois salles de classe par nos partenaires de l’Ape.»

«Nous avons un problème d’infrastructures sportives. Nous n’avons même pas de terrain de basket; il n’y a pas non plus de terrain de football alors que les élèves en demandent et que nous avons les moyens de faire de cette école, un des meilleurs établissements du Sénégal»,  a promis Mamadou Sam.

( Badou NGUER avec Toutinfo.net )