AFFAIRE DES TALIBES DE NDIAGNE : Le maître coranique risque deux mois de prison

FAIT-DIVERS : Si le Tribunal de grande instance de Louga suit la plaidoirie du procureur, Cheikhouna Guèye restera encore deux mos derrière les barreaux, en compagnie des quatre coaccusés.

En effet, lors de leur procès, tenu mercredi,  à Louga, en audience de flagrant délit, le représentant du parquet a requis sans coup férir deux ans de prison avec sursis dont deux mois de réclusion.

Le réquisitoire du maître des poursuites est jugé sévère par les soutiens du maître coranique poursuivi pour avoir menotté ses talibés.

D’ailleurs, ces derniers ont violemment manifesté, en cassant quelques vitres du tribunal.

Les forces de l’ordre ont fait revenir le calme en usant de gaz lacrymogènes.

Des blessés ont été dénombrés  lors de ces affrontements.

Toutinfo.net