Etats-Unis : Le chef de la marine américaine limogé

ARMEES: Aux États-Unis, le chef de la Navy a été poussé vers la sortie par le secrétaire d’État à la Défense. En cause un désaccord entre la Maison Blanche et les militaires après l’exclusion d’un soldat d’élite accusé de crimes de guerre.

Au coeur de ce limogeage, l’affaire Edward Gallagher, un soldat membre des Navy Seals, l’unité d’élite de l’armée américaine. L’été dernier, il avait été acquitté du meurtre d’un prisonnier adolescent lors d’une mission en Irak. En revanche, il avait été rétrogradé pour avoir posé à côté du corps du jeune homme pour une photo. Une sanction annulée il y a deux semaines par Donald Trump qui défendait « un héros de guerre ».

L’intervention du président avait alors été très critiquée par les militaires qui avaient décidé d’exclure Edward Gallagher des Navy Seals. Ils étaient censés se réunir la semaine prochaine pour décider du sort du soldat.

Dimanche matin, la Maison Blanche avait laissé entendre qu’elle n’interviendrait plus et laisserait les militaires faire. Mais finalement, le secrétaire d’État à la Défense a exigé la démission de Richard Spencer, le chef de la Navy. Marc Esper explique « avoir perdu confiance en Richard Spencer en raison de son manque de sincérité » dans le traitement de ce dossier.

Plus tard dans la soirée, Donald Trump remerciait dans un tweet Richard Spencer pour son travail, tout en soulignant qu’il n’était pas satisfait de la gestion de cette affaire.

Une affaire qui illustre à nouveau les tensions entre le corps militaire et l’actuel locataire de la Maison Blanche.

Toutinfo.net (avec RFI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.