ESCROQUERIE ET BLACHIEMENT DE CAPITAUX : Une responsable du CMS détourne 61 millions de francs

FAIT-DIVERS : Le 31 décembre 2018, le Crédit mutuel Sénégal, représenté par son chargé de contentieux, Balla Sèye, a déposé une plainte à la Division des investigations criminelles (Dic) contre Aby Ndiaye, responsable de l’agence CMS de Sahm (Dakar) pour « faux et usages de faux en écriture de banque et de vol de vingt-quatre millions six cent treize mille deux cent vingt-cinq francs Cfa ».

A la barre, ce jeudi, Aby Ndiaye a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Selon ses déclarations, elle a ouvert des sous comptes où elle a versé les fonds avant de les retirer.

Un subterfuge qui lui permettait d’utiliser l’argent sans pour autant que les agents et les clients ne s’en rendent compte.

Elle a révélé par la même occasion avoir utilisé seize millions de francs Cfa pour régulariser le compte bancaire de l’Ong Africa Prodiack dans lequel elle avait aussi dérobé des fonds et a viré la somme restante de huit millions dans les comptes en banque de sa copine Khady Dabo et de sa cousine Fama Ndiaye avant de les retirer à son profit.

Selon ses dires, il lui était possible de créer les sous comptes et de retirer les sommes d’argent sans produire de pièces justificatives avant de nier d’avoir agi de concert avec Ndella Diouf.

C’est pour toutes ces fautes qu’elle comparaissait, ce jeudi pour « faux, usage de faux et escroquerie portant sur un montant de 61 millions ».

Le CMS réclame 70 millions …

‘’Je suis entré dans un cercle vicieux et je ne pouvais plus m’en sortir. J’ignore le montant détourné, mais je n’ai pas fait de blanchiment de capitaux ni de faux. Je sais aussi que ce que j’ai fait n’est pas normal. J’ai annulé les bordereaux de retrait, pour éviter d’éveiller tout soupçon. On m’a dit que c’est 47millions voire 61 millions, le montant volé ; mais c’est faux’’ soutient la prévenue

L’avocat de la partie civile réclame 70 millions de francs Cfa pour la réparation du préjudice et deux ans ferme alors que la défense plaide pour la clémence et maintien la même somme déclarée par le juge d’instruction qui est de 47 millions de francs Cfa.

Rendez-vous le 5 décembre prochain pour le délibéré. 

Badou NGUER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.