Diana : sa légendaire robe noire « Travolta » mise aux enchères entre 300 et 400 000 euros

Elle est sans doute la robe la plus connue du monde : celle dans laquelle la princesse de Galles virevolta au bras de l’acteur un soir de 1985 à la Maison-Blanche…

Un prix vertigineux pour une poussière d’étoiles… La mythique robe du soir en velours bleu nuit dans laquelle Diana dansa avec John Travolta lors de son voyage officiel aux États-Unis en 1985 sera proposée à la vente en décembre prochain.

 Estimation : entre 300 000 et 400 000 euros, selon les experts, mais les enchères peuvent facilement s’envoler, sachant que le modèle a déjà été vendu près de 300 000 euros il y a six ans.

La maison de vente londonienne Kerry Taylor, qui s’est déjà occupée de la dispersion de plusieurs tenues de Diana, précise que celle-ci a été faite sur mesure par le styliste Victor Edelstein, fournisseur de la princesse pendant une dizaine d’années.

 Diana avait repéré un jour le modèle en bordeaux et l’avait spécialement commandé en bleu nuit pour mettre en valeur son teint de porcelaine…

Si chaque robe a une histoire à raconter, celle-ci est bel et bien entrée dans la légende : Diana la baptisa sous les flashs du monde entier lors de la fameuse réception donnée en l’honneur du couple princier par les Reagan à la Maison-Blanche en novembre 1985.

Ce soir-là, elle fit son arrivée en Rolls, brushing impeccable, épaules dénudées avec un splendide collier de saphir et perles disposées sur sept rangs, de quoi faire de l’ombre à toutes les célébrités présentes ce soir-là autour du couple présidentiel. Son rêve secret était de danser avec John Travolta, qu’elle avait adoré dans Grease.

La First Lady Nancy Reagan joua l’ambassadrice et prévint l’acteur de se tenir prêt pour minuit, ce qui l’angoissa trois bonnes heures…

« J’étais son prince charmant »

À l’heure dite, il invite Diana, ravie, sur les premières mesures disco de « You Should Be Dancing » des Bee Gees et la fait tournoyer pendant vingt minutes devant l’assistance conquise par ce duo improbable et glamour, alliance du gotha et de la culture populaire américaine.

 « Je savais qu’il fallait que ce soit parfait, parce que c’était un moment historique, racontera Travolta plus tard. Et c’était à moi de faire que ce soit aussi beau que dans un film. »

Avant d’ajouter : « Il y avait véritablement quelque chose d’adorable et de fillette chez elle. J’ai senti que je l’avais ramenée à son enfance, quand elle avait probablement regardé Grease – et à ce moment-là j’étais son prince charmant… »

Les photos vont évidemment faire le tour du monde, éclipsant une fois de plus le prince Charles qui supporte de moins en moins de voir son épouse attirer la lumière à son détriment – le couple commence à vivre de sérieux tiraillements…

Diana continuera à porter la robe à plusieurs occasions – banquets, soirées, visites protocolaires –, prouvant que ce modèle bleu nuit lui rappelait de bien jolis souvenirs.

On la voit également poser avec pour des portraits officiels, dont un tout dernier qu’elle fit avec Lord Snowdon en 1997, l’année où elle trouva la mort sous le tunnel de l’Alma à Paris.

 La fameuse robe finit par être dispersée après son décès au profit de plusieurs causes humanitaires qu’elle soutenait à travers le monde.

La maison Kerry Taylor, chargée de cette nouvelle vente aux enchères, précise que deux autres robes connues de Diana seront également accessibles en décembre, un modèle du soir et une tenue de jour, à des estimations plus raisonnables. Il faudra débourser entre 5 000 et 35 000 euros tout de même…

Toutinfo.net (avec Le Point)