REVUE DE PRESSE DU 14 NOVEMBRE 2019 : Pluralité de thèmes à la Une des journaux, ce jeudi

Les quotidiens, reçus, ce jeudi, à Toutinfo.net abordent diverses thématiques dans leur titraille.

L’As joue les prolongations de la remise du « Grand prix Medays 2019 à Macky Sall » au Tanger, au Maroc, mercredi dernier.

« Macky Sall après avoir reçu le prix Medays à Tanger : Le peuple a autant besoin de liberté que de pain quotidien », informe l’As.

L’envoyé spécial du journal explique que «  Macky Sall a reçu hier (mercredi) à Tanger le Grand prix Medays qui consacre ses efforts dans la consolidation de la démocratie, mais aussi et surtout ses efforts inlassables pour le développement du Sénégal ».

D’après l’As la cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités  dont les anciens présidents du Nigéria  Olesegun Obansajo, du Mali Dioncounda Traoré et de la Croatie.

Le Témoin se démarque un peu et fait une analyse croisée  de Karim Wade et Massata Diack, ayant des ennuis judiciaires.

« Karim Wade-Massata Diack : Attitudes croisées de deux fils à Papa », affiche Le Témoin.

Le Journal explique que l’un (Karim)a choisi de quitter la France pour venir affronter courageusement la justice sénégalaise… tandis que l’autre(Massata) se terre à Dakar et laisse son père entre les mains des juges français.

Enquête narre ce jeudi, le « désarroi des bérets rouges ».  En effet, étale le quotidien  « le directeur du Groupement mobile d’intervention (GMI) Amadou Hamady lam somme les personnels ne servant pas au GMI de libérer les logements de la caserne du camp Sékou Mballo ».

« Les déguerpis ne bénéficient que d’une indemnité de logement modique de 75 000 francs. Certains ont leurs familles ici depuis bientôt 30 ans, certains 20 et d’autres 10 », souligne Enquête.

L’Observateur évoque un sujet plus léger, à savoir la sexualité des Sénégalais, tiré d’une enquête démographique  et de santé.

« Les chiffres de la sexualité des Sénégalais : 31,7% des femmes et 16,4% des hommes ont vécu leur première expérience sexuelle avant 18 ans ».

D’après l’Obs « les femmes de Tamba, Sédhiou, Kolda et Kédougou débutent plutôt leurs vies sexuelles ».

Toutinfo.net  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.