REVUE DE PRESSE DU 12 NOVEMBRE 2019 : Diversité de titres dans la presse de ce mardi

Il y a une diversité de thèmes dans les journaux,  de ce mardi, visités par Toutinfo.net.

L’As quotidien informe que la Convention collective des journalistes a été publiée au Journal officiel (Jo).

« Publication de la Convention collective des journalistes au (Jo) : Une embellie dans la grisaille », affiche en Une l’As.

D’après le journal avec cet acte, la presse peut se prévaloir d’un nouveau statut.

« La nouvelle Convention collective  nationale  du secteur de la presse  a été publiée  samedi dernier dans le journal officiel, numéro 7202 du 9 novembre 2019. Désormais, les journalistes et autres professionnels de l’information peuvent faire valoir leurs droits en se fondant sur ce nouveau texte », explique le journal.

L’As ajoute que la nouvelle Convention a été signée  entre le Conseil des diffuseurs et éditeurs de presse du Sénégal (Cdeps) et le Syndicat des professionnels de l’information  et de la communication (Synpics) sous la supervision  du ministère du Travail et des relations avec les institutions.

Enquête, nous parle  de la régulation des marchés publics avec comme titre : « Les errements de l’Armp ».

D’après Enquête, « victime de réformes déconsolidantes, l’Armp peine à produire ses rapports régulièrement ».

« Naguère très attendus, ses rapports ne sont plus aussi séduisants  et attractifs. Le maintien de Saer Niang au poste de DG, en toute violation des textes, le principal goulot d’étranglement », ajoute le journal.

L’Observateur revient sur la nomination de Aissata Tall Sall comme envoyée spéciale du chef de l’Etat.

« Avenir politique de l’envoyée spéciale du chef de l’Etat : Aissata Tall Sall, une opposante au pouvoir, l’ambition piégée », affiche en Une le journal.

Par ailleurs, l’Obs tente de percher le mystère qui se cache  derrière « les recours aux marchés financiers  régionaux et internationaux ».

Toutinfo.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.