CERTIFICATS MEDICAUX : COMMENT LES MEDECINS LEGISTES ONT LUTTE CONTRE LE FAUX

Longtemps source de controverses devant les prétoires des tribunaux, les faux certificats ou de complaisance, sont devenus un vieux souvenir si l’on en croit à Mouhamed Maniboliot Soumah, professeur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, par ailleurs, médecin légiste.

« Tout ce qui est  coups et blessures volontaires,  c’est nous qui les délivrons. Les certificats médicaux de coups et blessure posaient beaucoup de problèmes. On contestait beaucoup les certificats médicaux en justice. Pour arrêter cela, on a adopté le système français. De ce fait, tous les certificats médicaux qui devront aller en justice c’est nous qui le faisons », a assuré le Pr Soumah.

« Lorsqu’une personne vient sur réquisition ou sur sa  demande, on lui délivre  un certificat médical après consultation. Mais,  si c’est sur une réquisition des autorités judicaires ou des forces de l’ordre, le certificat médical est délivré à l’autorité requérante directement.  Si c’est sur demande de la personne, on lui  remet directement le document. Cela permet une certaine sécurité. Il n’y a pas de paiement d’argent entre nous et la victime. On reçoit la victime, on regarde les lésions et on fixe le nombre de jours d’Incapacité Totale de Travail (ITT)  correspondant. Il n’y a pas de discussions. Ces certificats sont numérisés maintenant, donc il y’ a une traçabilité », poursuit-il.

Maïmouna SANE(Toutinfo.net)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.