PORTRAIT : SERIGNE MOUNTAKHA MBACKE, UN SOUFI DOUBLE D’UN PACIFICATEUR

C’est le mercredi 10 janvier 2018 que  Serigne Mountakha Bassirou Mbacké  qui a toujours été le trait d’union de la communauté  a accédé au khalifat général des mourides, suite au rappel à Dieu de Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké.  Il est depuis cette date, le 8e khalife général des mourides.

Il est resté longtemps sous l’ombre titulaire de ces grands frères, Serigne Moussa et Serigne Moustapha.  Au même moment, Serigne Mountakha Mbacké a été au service des différents khalifes généraux des mourides.

Ce qui fait de lui, un soufi, doublé d’un pacificateur hors pairs. Bref, Serigne Mountakha est un chef religieux consensuel, au-delà de la confrérie mouride.

L’inauguration le 27 septembre 2019, de la grande mosquée Massalikul Jinaan, à Dakar a fait découvrir au monde entier la dimension de cet homme de Dieu.

A cette occasion, il  a réconcilié le Prédent Macky Sall et son prédécesseur, Me Abdoulaye Wade qui étaient restés plus de 7 ans sans se parler.

A l’instar des autres, khalifes généraux des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké est un grand bâtisseur.

Dés son accession au khalifat, ce soufi, amoureux de la connaissance a entrepris la construction de l’Université Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké.

Auparavant, il a avait terminé les travaux de modernisation de Porokhane(Nioro) où se trouve le mausolée de Mame Diarra Bousso, mère de Serigne Touba.

Très intransigeant sur le respect des enseignements de Serigne Touba et du Coran, il a lancé cette année une Fatwa pour interdire un ensemble de pratiques aux antipodes de l’Islam, à savoir : l’usage de la drogue, de la cigarette, les jeux de hasard, la dépigmentation, les cheveux artificielles, la prostitution, le charlatanisme et la liste est infinie.

De l’avis des connaisseurs de la communauté mouride, Serigne Mountakha  fait partie avec son petit frère : Serigne Abdou Akim Mbacké, (disparu) des valeurs sures promises à tenir haut  l’héritage laissé par leur grand père Cheikhoul Khadim ( le serviteur du prophète)  chez les petits-fils. 

 Le grand public a découvert les qualités de médiateur de ce fils Serigne Bassirou Mbacké, lui-même fils de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké dans la crise qui a opposé, en son temps  le dahira Izbut Tarqiyah et Serigne Moustapha Saliou , un des fils de Serigne Saliou.

Pourtant avant cela, Serigne Mountakha Mbacké qui est actuel le khalife de son père et de toute la communauté mouride après la disparition de son grand frère et guide Serigne Moustapha Mbacké, a toujours joué un rôle de médiateur hors pair auprès des différents khalifes généraux des mourides.

 C’était le cas avec Serigne Saliou Mbacké, avec Serigne Bara Mbacké et Serigne Cheikh Sidy Makhtar.

A son accession au khalifat, Serigne Mamadou Lamine Bara qui a ouvert l’aire des petits-fils avait porté son choix sur lui pour être son porte parole. Un acte de confiance s’il en est.

Mais, Serigne Mountakha qui cultive à l’extrême la discrétion  s’est déchargé de cette fonction pour des raisons «personnelles » sur son jeune frère : Serigne Bass Abdou Khadre.

Ce qui n’enlève à rien la grande confiance et l’estime qu’il vouait à El Hadji Mouhamadou Lamine Bara et qui le lui rendait bien, ainsi qu’à Cheikh Sidy Makhtar Mbacké, 7e khalife général des mourides. 

 A 89 ans, le khalife général des mourides avec sa petite silhouette, son visage lumineux ceinturé par une jolie barbe blanche   vit à Darou Miname, où il reçoit, les talibés, les autorités sans distinction.

( Toutinfo.net )