GOUVERNEMENT : COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 9 OCTOBRE 2019

A handout photo distributed by the Senegalese Presidential Press Office shows Senegalese President Macky Sall preparing to a televised speech, on February 16, 2016 in Dakar. Sall said on February 16, 2016 the country's top court had rejected his proposal to cut his current presidential term by two years to five. Sall had proposed 15 reforms in all, including limiting presidential terms to two mandates and expanding the powers of the national assembly and the constitutional council. - RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / SENEGAL PRESIDENTIAL PRESS OFFICE" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS / AFP / SENEGAL PRESIDENTIAL PRESS OFFICE / HO / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / SENEGAL PRESIDENTIAL PRESS OFFICE" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Le Président de la République a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 09 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République.
Le Chef de l’Etat à l’entame de sa communication a, dans le cadre du renforcement du dispositif national de protection des données personnelles, insisté sur l’importance qu’il accorde à l’ancrage du Sénégal dans la société numérique tout en assurant la souveraineté nationale sur nos données personnelles.
A ce titre, le Chef de l’Etat a demandé aux membres du Gouvernement de faire prendre, par les entités sous leurs tutelles, toutes les mesures appropriées, pour faire déclarer les traitements des données à caractère personnel auprès de la Commission des données personnelles (CDP) et de renforcer les allocations budgétaires à la CDP tout en assurant la révision de la loi encadrant son fonctionnement.
A ce sujet, le Chef de l’Etat a demandé au Gouvernement de veiller au développement fondamental de l’éducation au numérique, et d’accélérer la digitalisation intégrale de l’état civil.
Abordant la question de la promotion de l’emploi grâce au développement de la formation professionnelle, le Président de la république a rappelé le déploiement de l’initiative encourageante Ecole-Entreprise et sa volonté de créer un centre de formation professionnelle de dernière génération dans les 45 départements avec au démarrage la construction et l’équipement d’une première tranche de 15 centres programmés à partir de janvier 2020.
A cet effet, le Chef de l’Etat a demandé au Ministre de la Formation professionnelle, en relation avec le Ministre de la Coopération de finaliser le dossier de financement des centres et a indiqué l’impératif de veiller à l’insertion socio-économique des jeunes diplômés des centres de formation professionnelle, dont les financements sont prioritaires à la Délégation générale à l’Entreprenariat rapide des femmes et des Jeunes.
Au titre du financement innovant, de la compétitivité et de la modernisation de l’économie nationale, le Président de la république a rappelé au Gouvernement la priorité fondamentale qu’il accorde au développement du secteur privé et à son renforcement dynamique. Par ailleurs, il a demandé aux ministres impliqués de veiller à la régulation optimale des marchés, secteurs et activités économiques. Il a en outre signalé l’importance du suivi permanent de l’application des règles de concurrence et du déploiement d’actions significatives d’amélioration de la compétitivité et de l’attractivité de notre économie.
A cet égard, le Chef de l’Etat a souligné l’impératif de consolider le potentiel et la place essentielle des Petites et Moyennes entreprises (PME) et des Petites et moyennes industries (PMI), a exhorté le Gouvernement à veiller à la mutualisation des dispositifs d’encadrement et de soutien existants pour promouvoir un financement innovant des PME/PMI, ainsi que l’intensification de la création de valeur ajoutée et d’emplois et a demandé au Ministre du Commerce et des PME, en relation avec le Ministre chargé de l’Economie, le Ministre de l’Industrie et les acteurs du secteur privé, de finaliser le projet de loi de développement des PME/ PMI et de modernisation de l’Economie.
Evoquant la gestion et le suivi des affaires intérieures, le Chef de l’Etat a abordé la préparation du Grand Magal de Touba qui sera célébré, cette année, le jeudi 17 octobre 2019. A ce titre, le Président de la République a demandé au Ministre de l’Intérieur, en relation avec les ministres concernés par l’organisation, de prendre toutes les dispositions sécuritaires et logistiques requises et adéquates, en vue du bon déroulement des célébrations et commémorations relatifs à l’édition de 2019.
abordant la gestion stratégique de l’hydraulique urbaine, le Chef de l’Etat a demandé au Ministre de l’Eau de faire prendre toutes les dispositions urgentes afin de sécuriser l’approvisionnement correct en eau potable des populations de la capitale et de communiquer sur les mesures spéciales prises pour les soulager.
Revenant sur l’importance de la rencontre avec les élus territoriaux du Sénégal, le Président de la République a rappelé aux membres du Gouvernement son attachement particulier au bon déroulement du dialogue Etat-Collectivités territoriales qu’il présidera, le jeudi 10 octobre 2019 au CICAD.
Le Chef de l’Etat a clos sa communication par le sujet relatif à la rentrée scolaire et universitaire. Il a félicité le Ministre de l’Education pour le bon déroulement de la rentrée des classes 2019 – 2020 sur l’ensemble du territoire national, a demandé aux membres du Gouvernement de prêter main forte aux collectivités territoriales, ainsi qu’aux autorités administratives déconcentrées et académiques en vue d’améliorer le cadre de vie des écoles envahies par les eaux et a enfin demandé au Ministre de l’Enseignement supérieur d’être particulièrement attentif au sort des étudiants anciennement inscrits dans les établissements privés d’enseignement supérieur.
Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République a, à la faveur de ce conseil fait le point concernant la réunion de la Commission nationale de cryptologie.
Le Ministre des Finances et du Budget a présenté le projet de loi loi de finances rectificative la LFR n°2 et le projet de loi portant loi de finances initiale (LFI).
Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait le point sur la situation internationale.
Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération a fait une communication sur les PPP et le projet de directive de l’UEMOA portant sur le cadre juridique et institutionnel. Il a également rendu compte du » fonds du Compact with Africa ».
Le Ministre de l’Agriculture et l’Equipement rural a fait le point sur la situation de la pluviométrie, le bilan de mise en place des intrants et du matériel agricole, la situation phytosanitaire et les enquêtes agricoles.
Le Ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du territoire a fait une communication sur la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’aménagement du territoire et sur la digitalisation de l’Etat civil.
Le Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat a rendu compte des travaux de la commission sur les 100 000 logements.
Le Ministre de la Microfinance et de l’Economie solidaire a fait une communication sur les taux d’intérêts appliqués aux systèmes financiers décentralisés.
Le Ministre de la Culture et de la Communication a fait le point sur la préparation du salon international qui se tiendra à Dakar du 05 au 20 novembre 2019.
Le Ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications a rendu compte de l’état d’exécution du projet de parc de technologie numérique.
Le Ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent (PSE) a fait le point sur le projet de réforme « Cadastre universel ».
Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté :
– Le projet de loi portant Loi de finances initiale ;
– Le projet de portant Loi de finances rectificative n°2

Toutinfo.net