ÉQUIPE DE FRANCE: Lloris blessé, les cartes rebattues chez les gardiens

Hugo Lloris, le gardien et capitaine de l’équipe de France, s’est gravement blessé au bras gauche avec Tottenham samedi 5 octobre. Une blessure qui va le laisser un moment loin des terrains. Cette absence prolongée met en lumière les évolutions de la hiérarchie chez les gardiens des Bleus. Le revenant Steve Mandanda tient à nouveau la corde avant d’affronter l’Islande et la Turquie en éliminatoires de l’Euro 2020.

C’est une semaine décidément bien noire pour Hugo Lloris. Elle a commencé avec une grosse erreur face à Southampton en Premier League le 28 septembre (victoire de Tottenham 2-1 malgré tout) et s’est poursuivie avec un cauchemar à domicile contre le Bayern Munich en Ligue des champions le 1er octobre (défaite de Tottenham 7-2).

Samedi 5 octobre, le nouveau revers des Spurs à l’extérieur contre Brighton en championnat était presque anecdotique pour lui (3-0). De cette rencontre, Hugo Lloris n’a vu que les 150 premières secondes.

Le capitaine des Bleus « out » pour plusieurs semaines au moins

Sur un centre, le gardien de Tottenham est intervenu dans les airs mais a relâché le ballon en perdant l’équilibre et en tombant en arrière dans sa cage. Neal Maupay en a profité pour ouvrir le score, sans savoir alors qu’Hugo Lloris venait de se blesser gravement.

En tombant, le Français a tendu derrière lui la main gauche pour se rattraper. C’est là que son coude a cédé. L’image de son bras tordu est difficile à supporter. Hurlant de douleur, le portier des Spurs a vite été pris en charge et placé sous oxygène avant d’être évacué vers une clinique.

Le premier verdict est tombé quelques heures après : pas de fracture, mais une luxation du coude. L’étendue des dégâts n’est pas encore connue, mais avec une telle blessure, il est acquis qu’on ne reverra pas Hugo Lloris dans la cage de Tottenham avant plusieurs semaines, peut-être deux ou trois mois, voire plus. Les prochains examens affineront le diagnostic. C’est la première fois, dans sa carrière, que le gardien de 32 ans doit soigner une blessure aussi sérieuse.

Mike Maignan, la confirmation

Le forfait annoncé d’Hugo Lloris est aussi un problème pour l’équipe de France. Gardien numéro un depuis 2008, l’ancien joueur de Nice et de Lyon en est aussi le capitaine. Du haut de ses 114 sélections, il est un cadre des champions du monde. Confrontés à son forfait, Didier Deschamps et son staff ont dû faire appel à un troisième gardien pour les rencontres face à l’Islande (le 11 octobre) et face à la Turquie (le 14 octobre) dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020.

Steve Mandanda et Alphonse Areola déjà convoqués, c’est Mike Maignan qui a été appelé à la rescousse. Déjà invité une première fois en mai dernier, le Lillois a, de toute évidence, l’estime du staff tricolore.

Auparavant, entre 2014 (après la Coupe du monde au Brésil) et 2018, ce rôle était confié à Benoît Costil. Mais le Bordelais, en concurrence avec Alphonse Areola depuis 2016, a commencé à sortir du groupe tricolore l’année dernière. Il n’était que réserviste pour la Coupe du monde 2018, tandis que le trio Lloris-Mandanda-Areola s’envolait pour la Russie.

Benoît Costil, 32 ans, a fait sa dernière apparition en Bleu en septembre 2018, quand Mandanda était blessé. Depuis, quand un membre du trio est indisponible ou en méforme (Mandanda au printemps dernier par exemple, lire plus bas), l’option privilégiée par Didier Deschamps s’appelle Mike Maignan.

Toutinfo.net (avec RFI)