REVUE DE PRESSE DU 02 SEPTEMBRE 2019 : Diversité de titres à la Une des journaux

Il y a une très grande diversité dans les sujets abordés par la presse  de ce mardi 02 septembre 2019.

Toutefois, les histoires de litiges fonciers sont récurrentes dans plusieurs  quotidiens.

Ainsi, on peut lire à la Une de la Tribune : «  Dalifort-Touba Seras : La mafia du foncier cassée par la DSCOSS ». Et en sous-titre, on peut lire : «  Des agents de la mairie de Dalifort, des services de l’urbanisme, du cadastre et des impôts et domaines devant le TGI de Pikine –Guédiawaye ».

D’après le journal de Dmédia,  «  des agents de la mairie de Dalifort, des services de l’urbanisme, du cadastre et des impôts et domaines  ont comparu devant le Tribunal de grande instance  de Pikine Guédiawaye pour des faits de corruption et de faux  commis  dans un document  administratif. Ils avaient reçu des pots de vin de deux quidams   qui avaient vendu  illégalement un terrain  de l’Etat à un tiers, à Dalifort. Le pot aux roses découvert  par la DSCOS, les mis  en cause ont été tout simplement  arrêtés avant d’être jugés ».

L’Observateur aborde un sujet similaire. Il s’agit de « l’affaire du titre foncier 849/R attribué à l’ISRA ». L’Obs écrit : La tontine foncière des pontes de l’Etat » et accuse : «  Des ministres, des généraux de l’Armée et des personnalités influentes se partagent indûment des milliers d’hectares à Sangalkam ».

« Attribué à l’ISRA, le Titre foncier 849/R est le repaire d’une vaste mafia foncière qui empêche la réalisation du Domaine agricole communautaire (DAC), dont les travaux ont été  lancés , il y a 10 mois, par le chef de l’Etat », explique l’Obs. Ajoutant qu’il s’agit « d’un vaste détournement  foncier dans lequel sont cités le maire de la commune, le ministre Oumar Guèye, d’anciens et actuels membres du gouvernement, des généraux et autres personnalités influentes, avec la complicité du service des Domaines ».

L’autre sujet qui revient à la Une de presque tous les quotidiens du jour est l’accident de la circulation de l’homme d’affaires, Cheikh Amar.  Vox Populi affiche à sa Une : «  Accident sur la route  de Touba, hier vers 19 heures : Cheikh Amar échappe à la mort sur « Ila Touba ».

Il précise que «  son véhicule Range Rover a fait plusieurs tonneaux  sur l’autoroute à péage à hauteur de Diourbel après avoir perdu un pneu ».

Selon toujours Vox Populi «  le patron de TSE s’en est sorti avec une fracture  à la jambe  et une blessure à l’épaule », tandis que son chauffeur  et ses deux gardes du corps  sont également blessés ».

Sur le même sujet, Enquête barre à sa Une : «  Grave accident sur la route Cheikh Amar évacué à Dakar ».  Concernant l’accident de bus entre Thiadiaye et Sandiara, Enquête indique qu’il a fait 5 morts et 22 blessés graves.

Le quotidien Le Quotidien est plus alarmant en titrant : Accident de la route : Pluie de morts à Thiadiaye », avec cette précision effroyable : «  5 femmes tuées sur le coup, 22 blessés ».

D’un autre côté Enquête s’intéresse  à l’exploitation du gaz de grand-tortue Ahmeyim  et annonce en fanfare que «  le français Nixans arrive ». D’après le journal Nexans, spécialiste du câble, a été « invité » par l’américain McDermott dans le projet.

Enquête explique encore que le groupe français va assurer la fourniture d’accessoires sous-marins  dans le projet. Cependant, le journal souligne qu’il connaît  un début d’exercice 2019 difficile, avec une perte d’exploitation de 54 millions d’euros à la fin du premier semestre.Toutinfo.net