BARTHELEMY DIAS, MAIRE DE MERMOZ-SACRE-CŒUR «Khalifa Sall n’est pas candidat au poste de Secrétaire général du PS»

Au moment où le débat autour de la succession d’Ousmane Tanor Dieng à la tête du Parti Socialiste (Ps) est sur toutes les lèvres, Barthélémy Dias s’illustre par une déclaration pour le moins surprenante. Selon le maire de Mermoz-Sacré-Cœur, Khalifa Sall n’est pas candidat au poste de secrétaire général du Ps.

Khalifa Sall n’est pas partant pour le poste de secrétaire général du PS. Si l’on en croit un de ses lieutenants, en l’occurrence Barthélémy Dias, l’ancien maire-député de Dakar ne fera pas partie de la bataille pour récupérer le fauteuil qu’occupait feu Ousmane Tanor Dieng. Hier, dans une déclaration postée sur Facebook, le maire de Mermoz-Sacré-Cœur a indiqué que
Khalifa Sall n’est pas candidat au poste de secrétaire général du PS. Une déclaration pour le moins surprenante dans la mesure où l’ancien maire de Dakar est considéré comme l’un des héritiers légitimes de Léopold Sédar Senghor et par ricochet
bien placé pour prendre les rênes de la formation verte. Même s’il a été exclu du parti, il serait le successeur naturel de Tanor aux yeux de beaucoup d’observateurs. Mais pour Barthélémy Dias, Khalifa Sall dépasse aujourd’hui le Parti Socialiste. «Je ne vais pas en dire davantage sur la position de Khalifa Sall quant à la succession au PS parce que je vais en revenir largement dans les prochain jours. En tout cas, vous, les héritiers de Léopold Sédar Senghor, sachez que vous en saurez davantage sur notre posture. Nous passerons par les mêmes canaux pour vous informer», s’est-il contenté de dire. Poursuivant, Barthélémy Dias a indiqué que le PS n’est pas un mouvement de soutien et qu’il a pour mission de travailler pour le Sénégal. «Khalifa Sall sera dans ce combat avec vous les socialistes et d’autres Sénégalais qui ne sont pas membres du PS dans une grande plateforme pour travailler pour le Sénégal. Parce qu’il a pris l’engagement de travailler pour le Sénégal et son avenir», a expliqué le responsable socialiste de Mermoz- Sacré-Cœur.
BARTH: «QUE CEUX QUI SE RÉCLAMENT DE L’OPPOSITION AIENT LE COURAGE DE QUITTER LA TABLE DU DIALOGUE NATIONAL»
Barthélémy Dias s’est ensuite adressé aux acteurs politiques qui avaient choisi de répondre à l’appel au Dialogue lancé par Macky Sall. «Je leur avais dit de ne pas y aller. Je sais qu’ils étaient animés d’une volonté de faire sortir Khalifa Sall de la prison. Mais ils doivent se rendre compte que Macky Sall joue avec eux. Qu’ils aient le courage de poser maintenant des actes politiques et de quitter la table du dialogue national. Parce qu’un dialogue doit se faire avec une personne sincère, franche, solide
et objective. On ne peut pas dialoguer avec un homme méchant, bizarre qui verse dans le chantage et dans l’humiliation. Donc ceux-là qui se réclament de l’opposition, je les invite à quitter la table du dialogue», a-t-il martelé avant de soutenir que lui tout comme Khalifa Sall savaient qu’ils se trompaient en allant ré-
pondre à l’appel du chef de l’Etat. «Khalifa Sall n’attendait rien de ce Monsieur», sérine-t-il. Toujours selon Barthélémy Dias, l’ancien maire de Dakar n’acceptera pas un protocole de Rebeuss ni d’être exilé. «Que cela plaise ou déplaise aux hypocrites, Khalifa Sall travaillera pour le Sénégal». Pour lui, Khalifa Sall continue de garder sa dignité et sa foi face à l’arbitraire qu’il est en train de vivre. Il a demandé par la suite à ce que tout un chacun garde sa sérénité en rassurant que toute chose a une fin et que l’affaire Khalifa Sall aura une fin heureuse. Auparavant, «Dias-fils» a invité la plateforme «Aar Li Nu Bokk» à ne pas baisser les bras dans son combat pour une bonne gestion du pétrole et du gaz et pour une bonne administration de la Justice dans l’affaire Petro-Tim. A l’en croire, le régime veut divertir les Sénégalais de l’essentiel en essayant d’imposant des débats sans raison ni fondement sur la place publique. «Ceux qui ont bradé le pétrole et le gaz sénégalais doivent être poursuivis», clame le responsable politique de Mermoz-Sacré-Cœur. Dans la foulée, il se dit prêt à accompagner «Aar Li Nu Bokk» dans ce combat en apportant tous les moyens en sa possession. Il déplore par ailleurs que d’honnêtes citoyens soient arrêtés ou persécutés pour avoir exprimé tout simplement leur opinion dans la marche du pays. Il y a une réelle volonté de museler les Sénégalais, une tentative d’intimidation destiné à d’honnêtes citoyens faisant allusion à Guy Mairus Sagna, Adama Gaye, Idrissa Fall Cissé et Clédor Sène.

( Seydina Bilal DIALLO avec Toutinfo.net )