L’INSPECTION DE L’EDUCATION SURVEILLÉE ET DE LA PROTECTION SOCIALE DU RESSORT DE LA COUR D’APPEL DE SAINT-LOUIS FÊTE L’EXCELLENCE

L’Inspection de l’Education surveillée et de la Protection sociale (Iesps) du ressort de la Cour d’Appel de Saint-Louis a fêté l’excellence. Vingt-huit (28) lauréats issus des services de l’Action éducative en Milieu ouvert (Aemo) de Saint-Louis, Louga et Matam et du Centre Premier Accueil (Cpa), ont été récompensés. Pour Mme Amy Ndao Seck, inspecteur de l’Education surveillée et de la protection  sociale du ressort de la Cour d’Appel de Saint-Louis, cette cérémonie est organisée en vue de récompenser les meilleurs dans les différents centres.

«Nous sommes là pour primer les enfants et autres apprenants pris en charge par les services extérieurs du ressort de l’Inspection de l’Education surveillée et de la Protection sociale. La  cérémonie qui nous réunit aujourd’hui est tout aussi solennelle, en ce sens qu’elle est une fête de l’excellence dont la principale finalité consiste à cultiver chez nos pensionnaires, une  émulation saine à travers une concurrence positive dans leurs conduites sociales et apprentissages  quotidiens ». Ces propos sont de Mme Amy Ndao Seck qui signale que la cérémonie était organisée par la Direction de l’Education surveillée et de la Protection sociale à son siège. Selon elle, une mutation s’est opéré d’où la décentralisation de la cérémonie. « La décentralisation de la cérémonie est instituée cette année pour d’une part récompenser davantage d’enfants et d’autre part communier plus étroitement avec les acteurs locaux qui œuvrent dans la protection de l’enfance. Nous récompensons l’excellent travail et les efforts considérables que vous avez, individuellement et/ou collectivement consentis tout au long de l’année scolaire 2018-2019. Les cadeaux remis, ne sont assurément que l’expression symbolique de la grande satisfaction des encadreurs et leur hiérarchie, pour votre volonté manifeste de changement », a-t-elle précisé avant de féliciter les éducateurs spécialisés, autres personnels de l’éducation surveillée  qui, selon elle « de jour comme de nuit et souvent dans des conditions difficiles, s’évertuent à soulager, par la qualité de l’accompagnement, la détresse de plus d’une famille d’enfants en situation de vulnérabilité, qui ne ménagent aucun effort pour rendre la prise en charge plus effective dans les structures fermées ». Cette première réalisée a connu un franc succès. Cette fête de l’excellence a été aussi marquée par la prestation des enfants qui ont rivalisé de talents.