Le procureur recadre le débat: AFFAIRES GUY MARIUS SAGNA ET ADAMA GAYE

Le procureur de la République auprès du tribunal de grande Instance (Tgi) hors classe de Dakar Serigne Bassirou Guèye s’est fendu d’un communiqué sur les affaires Guy Marius Sagna et Adama
Gaye pour «prévenir la propagation d’informations parcellaires ou inexactes».

Le procureur de la République auprès du Tribunal de Grande Instance hors classe de DakarbSerigne Bassirou Guèye recadre le débat. Il a rendu public un communiqué hier, lundi 5 Août 2019, pour rétablir la vérité sur des informations au sujet des motifs de l’arrestation de Guy Marius Sagna et de Adama Gaye. «Dans le souci de prévenir la propagation d’informations
parcellaires ou inexactes, il convient de retenir que Guy Marius Sagna est poursuivi pour fausse alerte au terrorisme
suite à ses déclarations selon lesquelles la France préparait un attentat contre le Sénégal», souligne le procureur de la République. De telles déclarations, poursuit-il, «au-delà de leur caractère faux et de la psychose qu’elles créent, peuvent avoir des conséquences graves sur la tranquillité et la sécurité des citoyens etndes étrangers vivant au Sénégal».
Pour ce qui est d’Adama Gaye, le maître des poursuites a soutenu que ses propos d’une «indécence inouïe sur le président de
la République ont conduit à son inculpation sur la base de l’article 80 du Code pénal pour offense au chef de l’Etat et de l’article 254 pour offense au chef de l’Etat ». A noter que le contenu de ce
communiqué a été corrigé plusieurs fois dans la soirée d’hier.
L’avocat de Guy Marius Sagna et d’Adama Gaye, Me Khoureychi Ba, n’a pas raté l’occasion de jeter des pierres dans le jardin du Procureur. Mais en fin de compte, les rectifications nécessaires ont été faites sur les articles du Code Pénal confondus ou omis.

( Hadja Diaw GAYE avec Toutinfo.net )