CUEILLI CHEZ LUI A 5H11: Adama Gaye se fait coller l’offense au chef de l’Etat, le fameux article 80

Face aux enquêteurs de la Division des Investigations criminelles (Dic) qui l’ont cueilli hier lundi 29 Juillet 2019 à 05 h 11 du matin, à son domicile à l’immeuble Kébé, le journaliste Adama Gaye s’est radicalisé au cours de son audition. Du coup, arrêté pour diffusion d’écrits contraires aux bonnes mœurs, il s’est vu coller l’offense au chef de l’Etat face au contenu de ses répliques. Il risque d’être déféré devant le Procureur aujourd’hui.

Le journaliste Adama Gaye risque de passer les fêtes de Tabaski à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Rebeuss. Interpellé hier à 5h11 chez lui à l’immeuble Kébé, au 6ème étage, il a directement été conduit à la Division des Investigations criminelles (Dic).Histoire de le laisser mariner et réfléchir sur son sort (une veille technique d’enquêteur), les limiers n’ont débuté l’interrogatoire qu’à 10h55 minutes pour le terminer vers 16h. Au début, les hommes du Commissaire Ibrahima Diop lui ont posé des questions relatives à ses posts sur Facebook, se basant sur le délit de diffusion d’écrits contraires aux bonnes mœurs. Pour asseoir l’infraction, les policiers ont commencé à parcourir certaines de ses publications tirées de son compte facebook dans lesquels il tirait à boulets rouges sur Macky Sall. Puis, ils ont lu un autre post «mal écrit, insultant qu’il n’a manifestement pas rédigé», confie un de ses conseils Me Khoureychi Ba. Son client a répondu que ce texte n’était pas de lui et que si c’était le cas, il l’aurait entièrement assumé. Les enquêteurs ontinsisté, il s’est braqué, soutenant qu’il n’en a rien à faire du locataire du Palais de la République. C’est là que les enquêteurs lui ont collé le fameux article 80, relatif à l’offense au chef de l’Etat. Selon nos informations, les policiers, saisis par un soit-transmis du procureur de la République Serigne Bassirou Guèye, voulaient mettre la main sur Adama Gaye depuis le début du mois de Juillet. Les recherches se sont intensifiées toute la journée du vendredi et ils sont passés à
l’acte au premier jour ouvrable, à la première heure légale. Gaye va probablement être déféré devant le procureur de la République aujourd’hui. Son conseil Me Khoureychi Ba a fait des pieds et des mains pour qu’il passe la nuit au Commissariat du Plateau ou celui du Port où il y a de meilleures conditions comparés aux violons du Commissariat central, mais jusqu’au moment où nous mettions sous presse, il n’était pas fixé sur l’endroit où son client a été gardé-à-vue.
Dès qu’il a vu les policiers à la porte de son appartement, Adama Gaye a publié un post sur son compte Facebook, précisant
qu’il est en bonne santé et que les autorités seraient responsables de tout ce qui lui arriverait. Si son dossier va en instruction comme celui de l’activiste Guy Marius Sagna, Adama Gaye risque de rester un bout de temps avant sa première audition dans le fond, parce que le Doyen des Juges
d’Instruction (Dji) Samba Sall part en vacances judiciaires à partir du 1ier août 2019. Toujours à en croire nos sources, Adama Gaye, descendant de Cheikh Anta Mbacké, bénéficie du soutien de ses proches qui font des tractations à Touba depuis son arrestation pour qu’il soit libéré. Mais nos interlocuteurs précisent qu’Adama Gaye ne veut d’aucun coup de main d’où qu’il vienne.

( Hadja Diaw GAYE avec Toutinfo.net )