SÉNÉGAL/ ALGÉRIE: La veille de la finale, j’ai eu un très mauvais pressentiment. J’avais les jambes lourdes et n’arrivais à trouver le sommeil

Sur une frappe de Baghdad Bounedja, Salif Sané avait dévié le ballon dans les cages de Alfred Gomis. Presque une semaine après cette finale perdu contre l’Algérie, le défenseur sénégalais a fait des révélations de taille. «La veille de la finale, j’ai eu un très mauvais pressentiment. J’avais les jambes lourdes et je n’arrivais pas à trouver le sommeil. Quand j’ai réussi à fermer l’œil, je me suis réveillé en sursaut car j’ai eu un flash, je me voyais en train de pleurer seul au niveau du rond central d’un terrain de football. Bien évidemment, je n’ai rien dit à personne et j’ai fait abstraction de ce mauvais songe pour donner le meilleur de moi-même. Malheureusement, les dieux du football n’étaient pas à nos côtés. Avec un peu de recul, j’arrive à gérer. Mais c’est vrai que lorsque l’arbitre a mis un terme à la finale, le monde s’est écroulé autour de moi. J’ai un sentiment de culpabilité sur le but», a-t-il indiqué, dans la presse française.

( Toutinfo.net )