VENTE DE MAILLOTS DE L’EQUIPE NATIONALE: Les commerçants se frottent les mains et jubilent en attendant le trophée

APANEWS

La qualification de l’équipe du Sénégal en finale de la coupe d’Afrique amène de la joie dans le cœur des Sénégalais. elle fait aussi de bons comptes. en effet, la bande à Cheikhou Kouyaté fait marcher aussi les affaires des commerçants. Au marché Petersen, les vendeurs de maillots se frottent les mains.

Manifestement, les joueurs de l’équipe nationale de football ne seront pas les seuls à porter des maillots demain lors de la finale de la coupe d’Afrique. A Petersen, un marché refusant d’habitude du monde, c’est l’ambiance des grands événements. Les drapeaux du Sénégal décorent les murs et les magasins des commerçants. A cela s’ajoutent les discussions qui sont toutes focalisées sur le match historique de ce soir. Et en attendant la coupe d’Afrique
que le peuple attend depuis toujours, les retombées économiques de la qualification des «Lions» de la Teranga en finale se font déjà sentir chez les vendeurs de maillots. Etalant ses produits par terre, Mouhamed Diop ne tarit pas d’éloges pour l’équipe nationale du Sénégal. Et pour cause, ce trentenaire, habillé d’un T-shirt vert jaune
rouge, voit son chiffre d’affaires grimper depuis la qualification de l’équipe en finale. «On vend plus de 1 000 pièces de maillots par jour, à raison de 1 500 FCFA
la pièce», se réjouit le marchant ambulant. Euphorique et tout souriant, le commerçant trouve que les acheteurs ne lésinent plus sur les moyens pour obtenir un maillot. Et malgré la hausse des prix de vente, ils continuent à acheter sans sourciller. Dans une ambiance de fête, il se frotte les mains. « Il y a en ce moment une pénurie de maillots. C’est pourquoi on augmente le prix, dès que les grossistes augmentent». La pénurie et la cherté des maillots ont d’autres raisons, si l’on en croit les propos de Pape Mbaye. Trouvé en train de finir ses ablutions, le commerçant estime que les résultats du Sénégal ont surpris les grossistes. « Les commerçants avaient acheté beaucoup de maillots durant la coupe du monde. Après la débâcle du Mondial, ils étaient découragés», avoue t-il. Habillé d’un maillot de l’équipe nationale du Sénégal, il a indiqué que les commerçants ne croyaient pas aux performances des joueurs et ont été surpris de les voir en finale. « Il y a une pénurie de maillots. C’est pourquoi je vends mes maillots à 5000 FCFA la pièce», ajoute-t-il, justifiant la hausse des prix. Au cœur des chants et des pas de danse qui animent ce marché quotidiennement, Mor Badiane jubile. « J’ai écoulé toutes mes pièces. Aujourd’hui, les affaires ont marché», s’exclame le vendeur, sourire aux lèvres. Rendez-vous compte ! « Entre le déjeuner et maintenant, j’ai vendu plus de 120 pièces. C’est extraordinaire », savoure-t-il. Selon lui, les joueurs de football doivent faire pareil à chaque compétition internationale pour que leurs économies marchent. « Vraiment avec cette qualification, mes affaires marchent », ajoute notre interlocuteur.


( Mamadou Mbakhé Ndiaye avec Toutinfo.net )