CAN-2019: Le Nigeria décroche la médaille de bronze face à la Tunisie

Le Nigeria s’est hissé à la troisième place de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 (CAN), après une courte victoire (0-1), face à la Tunisie. Ighalo a offert la victoire aux siens, confortant au passage sa place de meilleur buteur.

La CAN-2019 a son premier médaillé. Au terme d’un match terne, le Nigeria s’est offert la médaille de bronze en venant à bout de la Tunisie (1 à 0), mercredi 17 juillet, au stade Al Salam du Caire.

Le Nigeria a rapidement pris le match à son compte et ouvert le score dès la troisième minute. La Tunisie est encore victime d’une erreur de son gardien. Celle-ci a permis à Odion Ighalo d’inscrire, dans un but vide, son 5e but de la compétition. Il en est, pour l’instant, le meilleur buteur (3e, 0-1).

Pressés très haut, les Aigles de Carthage peinent à déployer leurs ailes et multiplient les erreurs de relance. Le rythme du match est saccadé par les fautes et la bande de Khazri n’arrive pas à se montrer dangereuse. Seul frisson, servi par le numéro 10 stéphanois, Sassi contrôle, adresse un grand pont à Ndidi avant de frapper de l’intérieur du pied droit. Ça passe juste à droite de la cage nigériane (15e, 0-1).

Un match heurté et poussif

La première mi-temps reste pauvre en occasions et est surtout marquée par les blessures des attaquants de pointe des deux équipes. Khenissi doit laisser sa place à Chaouat tandis que le buteur Ighalo rentre en boîtant aux vestiaires lors de la mi-temps. Il est remplacé par Osimhen.

Les Tunisiens semblent revenir sur la pelouse avec de meilleures intentions. Lancé par Khazri, Chaouat décoche un tir qui rase le poteau (46e, 0-1). Mais la réaction tunisienne ne dure qu’un temps et ce match de la troisième place s’enlise à nouveau.

Le Nigeria tente tout de même de faire le break. Une frappe enroulée de Chukwueze est sortie de la lucarne in extremis par le gardien tunisien (63e, 0-1). Osimhen se défait de Bedoui dans la surface tunisienne puis croise sa frappe du droit. Ben Chrifia effleure le ballon pour assurer le coup.

Les hommes d’Alain Giresse se procurent une dernière occasion. Un corner tiré de la gauche par Sliti est repris premier poteau par Skhiri d’une tête croisée. C’est repoussé sur sa ligne par Etebo et l’arbitre indique une faute au départ de l’action.

Huitième médaille de bronze pour les Super Eagles

Enfin, Kalu, entré pour le temps additionnel, vient offrir quelques frissons sur coup-franc. Son premier est frappé en force et il faut une claquette de Ben Chrifia pour empêcher le ballon de rentrer dans le but tunisien (90e+1, 0-1). Le second, plus vicieux, est frappé à ras-de-terre, sous le mur. Mais le gardien veille encore (90e+3, 0-1).

Si ni les Aigles de Carthage, ni les Super Eagles, ne sont parvenus à faire décoller cette petite finale, ce sont bien ces derniers qui reçoivent la médaille de bronze, la huitème de leur histoire, un record.

( France24 avec Toutinfo.net )