CAN 2019: Les «Lions» retrouvent la finale, 17 ans après

Le Sénégal disputera la finale de la Can 2019. Les « Lions » ont dominé hier la Tunisie (1-0), dans un match plein de rebondissements. 17 ans après sa dernière finale, le Sénégal retrouve ce niveau de la compétition.

Le Sénégal va disputer la deuxième finale de son histoire en Can. Après celle perdue en 2002, les «Lions» ont obtenu le ticket pour disputer la finale de 2019 qui se déroule en terre égyptienne. Mais que ce fut laborieux. Face à la Tunisie, l’équipe sénégalaise est passée par toutes les émotions, avant de faire la différence. Un match tendu, un pénalty manqué de chaque côté, des duels épiques sur le terrain et dans les tribunes, des décisions discutables et à l’arrivée, une victoire aux forceps pour les hommes de Aliou Cissé. Le Sénégal qui a souffert en seconde période s’est contenté d’un but contre son camp du pauvre Dylan Bronn (100’) dans les prolongations.
Alfred Gomis, homme du match. Dans une partie ultra tactique où les Tunisiens ont dominé les débats, certains «Lions» se sont
illustrés. Il s’agit du latéral Youssouf Sabaly et du gardien Alfred Gomis. En première période, le latéral de Bordeaux a touché le montant de Mouez Hassen, en plus de son apport offensif. L’autre satisfaction est Alfred Gomis. En plus d’être solide sur sa ligne, le portier de Spal a maintenu le Sénégal en «vie» en arrêtant le pénalty de Ferjani Sassi (67e). Le gardien sénégalais a été récompensé par la Caf avec le titre de «Homme» du match.
LA VAR SOURIT AUX LIONS
Utilisée depuis les quarts de finale, la Var a enfin fait ses effets. Contre la Tunisie, l’arbitre éthiopien Bamlak Tessema Weyesa a fait appel à cette méthode pour annuler un pénalty qu’il avait déjà accordé aux Aigles de Carthage. Légérement sur une main d’Idrissa Gueye dans la surface, après un dégagement de la tête de Salif Sané, la Tunisie avait la possibilité de revenir dans la partie. Mais le maitre du terrain, après consultation de la Var, a jugé que la main du Sénégalais était collée au corps. Ce qui provoqua la protestation des Tunisiens. Mais cela ne changera rien à la partie.
LES «LIONS» RETROUVENT LES «FENNECS» EN FINALE
La finale de cette édition opposera le Sénégal à l’Algérie. Après la qualification des «Lions», les «Fennecs» ont fait pareil en venant à bout du Nigéria (2-1). Dans un match serré, les hommes de Djamel Belmadi ont forcé la décision dans l’ultime minute du temps additionnel. D’un coup franc astucieux, la star Riyad Mahrez n’a laissé aucune chance au portier nigérian. Les Algériens rejoignent ainsi les Sénégalais, pour des retrouvailles épiques en finale. Les deux équipes partageaient le
même groupe C et l’Algérie avait terminé devant le Sénégal, avec une victoire lors de la deuxième journée (1-0). C’était d’ailleurs la seule défaite des hommes de Aliou Cissé dans cette compétition. La finale offre ainsi au coach sénégalais de prendre sa revanche sur son homologue algérien qui l’avait tactiquement bouffé il y’a quelques semaines.
KALIDOU KOULIBALY PRIVÉ DE FINALE
Malgré quelques derniers assauts des Tunisiens, les «Lions» ont réussi à conserver le résultat jusqu’au bout. Après 2002, le Sénégal va disputer une seconde finale de Can. Mais Aliou Cissé fera sans son défenseur central Kalidou Koulibaly. Le
joueur de Naples (D1 Italie) a écopé hier d’un carton jaune qui le prive de la finale. Un énorme coup pour l’entraîneur sénégalais qui devra réorganiser sa défense. Avec le retour de Salif Sané, coach Cissé ne devrait pas chercher loin.


( E.M.THIAM avec Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.