CAN 2019/DEMI-FINALES: Le Sénégal croise la Tunisie

La Tunisie est l’adversaire du Sénégal en demi-finale de la Can 2019. Les «Aigles»de Carthage ont validé leur ticket en dominant hier Madagascar (3-0). Des retrouvailles épiques entre les «Lions» et Alain Giresse,le prédécesseur de Aliou Cissé sur le banc des « Lions».

Les affiches des demi-finales de la Can 2019 sont connues depuis hier. Lapremière affiche opposera l’Algérie au Nigéria, alors que le Sénégal se frottera à la Tunisie. VainqueursmercrediduBénin(1-0), les «Lions» attendaient avec impatience leur adversaire. Aliou Cissé qui avait affirmé qu’il n’avait pas de préférence et sait désormais qui sera en travers de son chemin. «La Tunisie a une bonne équipe, avec beaucoup d’individualités. Donc, on ne sous-estime personne. Il faut bien se préparer pour jouer ces demi-finales. On
espère jouer la grande finale», annonçait-il en conférence de presse. Le Sénégal qui retrouve le dernier carré après 13 ans d’attente (2006) espère aller au bout de son rêve. Et pour y arriver, il faudra se défaire d’une équipe tunisienne à double visage. Qualifié pour les huitièmes de finale sans gagner le moindre match (3 nuls, 3 points), l’équipe dirigée par Alain Giresse a écarté le Ghana lors de la séance des tirs au but (1-1, TAB 5-4) pour accéder en quart. A l’opposé, le Sénégal a enregistré quatre victoires sur ses cinq matchs disputés. Depuis sa défaite (1-0) contre l’Algérie en phase de poules, le groupe Aliou Cissé a gagné toutes ses rencontres (Kenya, Ouganda, Bénin). Deux équipes aux trajectoires différentes, dans une compétition pleine de rebondissements. Mais la Tunisie qui retrouve ce stade de la compétition depuis 2004 jouera pleinement ses chances. Et la large victoire d’hier contre les «Barea» pourrait booster le moral des Tunisiens.
ALAIN GIRESSE RETROUVE LES «LIONS»
Le match Sénégal / Tunisie aura une particularité pour Alain Giresse. Le coach des «Aigles du Carthage» qui avait dans un passé récent dirigé l’équipe sénégalaise retrouvera quelques visages qui lui sont familiers. Nommé en 2012, le technicien français avait quitté le navire en 2015, au lendemain d’une campagne africaine
désastreuse. En Guinée-Équatoriale, le technicien français avait bien entamé la compétition, avant de sombrer. Victorieux du Ghana en ouverture, le Sénégal avait partagé les points avec l’Afrique du Sud, avant de perdre contre l’Algérie. Une élimination au premier tour dont le responsable n’était autre que l’ancien international français. Face aux nombreuses critiques, il avait fini par jeter
l’éponge. Dimanche, c’est avec un esprit revanchard qu’il va retrouver le Sénégal, pour une place en finale. Des retrouvailles épiques, attendues par les férus du football.

( El.M.THIAM avec Toutinfo.net )