OUMAR PENE SUR LA CRISE A LA SODAV: «Il faut trouver des solutions…»

Venu assister à la conférence de presse organisée par l’UVS en prélude à la cérémonie de graduation samedi, le musicien Omar Péne est revenu sur la crise qui secoue la SODAv. Et pour la légende de la musique, il faut essayer de trouver une plage de convergence car, dit-il, «la violence n’a jamais rien réglé».

La SODAV.

Alors que des artistes prônent tout simplement la dissolution de la SODAV, le leader du groupe Super Diamono veut ouvrir quant à lui la voie de la discussion et du dialogue. Selon l’emblématique musicien qui a fait danser tant de générations, la violence n’a jamais rien réglé. «Il faut trouver des solutions qui arrangent tout le monde dans le dialogue et la discussion», pense le compositeur du célèbre titre ‘’Etudiant ‘’. C’est pourquoi, en
tant qu’ambassadeur itinérant du chef de l’Etat auprès des étudiants, il est revenu sur la relation privilégiée qu’il entretient avec ces derniers. «Cela date des années 70, mon père était employé à la bibliothèque de l’université et je partais le voir à chaque fois; et je pense que c’est en ce moment que la relation d’amour à commencé », se rappelle ce virtuose de la musique qui souligne que ce qui l’avait le plus marqué à cette époque, c’est le calme qui y régnait.

 ‘’MON RÊVE ÉTAIT DE DEVENIR ÉTUDIANT’’

Continuant à évoquer les origines de la relation de confiance qu’il a avec les étudiants, il a soutenu que devenir étudiant était son rêve d’enfant le plus fou. « Mais mes études ont fait long feu à cause du football et de la musique », se désole-t-il tout en ajoutant que c’est la raison pour laquelle, quand il est devenu musicien, il a dédié une chanson aux étudiants. Par ailleurs il souligne qu’il est en contact permanent avec les étudiants ettravaille pour la pacification de l’espace universitaire.


( Mamadou Mbakhé NDIAYE avec Toutinfo.net )