POUR ESTER ALIOU SALL EN JUSTICE ET RENEGOCIER TOUS LES CONTRATS PETROLIERS ET GAZIERS: «Aar Li nu Bokk» veut perpétuer les vendredis de protestation

Le rassemblement du collectif «Aar Li Nu Bokk», sur les allées du Centenaire a réuni hier forces politiques et acteurs de la société civile. Devant une foule surexcitée, les différents responsables de la plateforme ont appelé à perpétuer la forte mobilisation jusqu’à ce que Macky Sall accepte de traduire son frère Aliou sall en justice avant de renégocier tous les contrats pétroliers et gaziers.

L’opposition radicale dirigée désormais par Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall, des Khalifistes comme Barthélémy Dias, et certains libéraux proches de Abdoulaye Wade, a répondu, hier, à l’appel de la plateforme «Aar Li Nu Bokk». Elle est venue épauler la société civile, tête de pont de cette campagne destinéedestinée àplier la main du régime afin de traduire Aliou Sall en justice et de renégocier les contrats
pétroliers et gaziers. Les responsables du collectif entament ainsi les vendredis de mobilisation, comme cela s’est fait en Algérie où on a assisté à la démission du
Président Bouteflika. Jusqu’ici, les
manifestants veulent que la justice se saisisse du dossier et qu’Aliou Sall répondede ses actes. A cela, s’ajoute la renégociation des contrats léonins. Le pouvoir les laissera-t-il dérouler leur
agenda ? En tout cas, le coordonnateur de «Aar Li Nu Bokk», Cheikh Tidiane Dièye, pense qu’il faut impérativement renégocier
ces contrats léonins. «On n’acceptera pas qu’une famille s’accapare de nos richesses. On va se battre pour récupérer tout cet argent qui risque de nous échapper»,
martèle-t-il. A sa suite, le président du groupe parlementaire «Liberté et démocratie» a rappelé que Abdoulaye
Wade avait déjà alerté par le passé sur la nébuleuse autour du pétrole et du gaz en pointant du doigtl’implication deAliou Sall. Il informe qu’ils ont déposé sur la table du président de l’Assemblée nationale une demande d’enquête parlementaire sur la question, en vain. «Moustapha Niasse a refusé de donner suite à notre demande», s’est-il désolé. Prenant la parole, l’ancien Premier ministre sous Macky Sall et leader de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act), Abdoul Mbaye a captivé toute l’assistance en criant d’emblée : «Oup Sathieuy (Ndlr :Au voleur !)». Poursuivant, il souligne que le Sénégal est dans un état tel que quand on crie au violeur, on arrête le dénonciateur pour laisser partir le voleur. «Il faut que cela s’arrête. Il faut qu’on éclaire la lanterne des Sénégalais. Ce qui se passe aujourd’hui dans le pays ne me surprend guère. D’autant que, au vu et au su de tout le monde, quelqu’un qui a eu à faire du faux a été nommé ministre de l’Intérieur, après avoir commis son forfait». Selon Abdoul Mbaye, les Sénégalais doivent se mobiliser davantage afin qu’on leur rendre leurs ressources.

THIATE DE «Y EN A MARRE»: «ALIOU SALL NE DEVRAIT PAS PASSER UNE NUIT DE PLUS CHEZ LUI SA PLACE EST EN PRISON»

Embouchant la même trompette, l’ancien coordonnateur du mouvement «Y en a marre», Fadel Barro a indiqué que des gens ne peuvent pas continuer à comploter sur nos ressources à coup de milliards, alors que les jeunes n’ont pas d’emplois, les hôpitaux pas de seringues et que les Sénégalais dans leur majorité vivent dans la galère. «Aujourd’hui(Ndlr: hier) c’est le début du combat qui arrêtera la corruption, la mal gouvernance, ainsi que la gestion clanique de nos richesses», a-t-il
affirmé. BarthélémyDias martèle dans la foulée que la manifestation d’hier devrait être la première phase d’une série de
mobilisations qui se tiendront les vendredis. Une position partagée par le secrétaire général du Cusems Abdoulaye Ndoye et confirmée par l’actuel coordonnateur de «Y en a marre», Aliou Sane qui a appelé à ce que les gens se retrouvent dans le même espace tous les vendredis pour réclamer plus de transparence dans la gestion des ressources et qu’une suite judiciaire soit accordée au scandale à 10 milliards de dollars dans lequel Aliou Sall est «impliqué». Il a également soutenu que
ce rassemblement est le premier acte et qu’il y aura d’autres mobilisations citoyennes pour pousser la Justice à faire son travail dans cette affaire de corruption sur le pétrole et le gaz sénégalais. Des plaintes ont été déjà déposées aux Etats-Unis et à Londres et il y en aura d’autres notamment au Sénégal. «On va exiger à ce que le procureur fasse son travail», déclare-t-il.En définitive, le rappeur et activiste Thiatedu groupe Keur-Gui a rappelé les propos du procureur de la République lors de sa conférence de presse qui disait que chaque Sénégalais qui détient des preuves l’apporte pour le besoin de l’enquête dans le scandale concernant les contrats pétroliers et gaziers. «Je pense que ce qu’ElHadj Kassé a dit hier est une preuve parfaite. Si Aujourd’hui Aliou Sall passe la nuit chez lui, cela signifie ni plus ni moins qu’il n’y a pas de Justice dans ce pays. Ils ont assez de
preuves pour le foutre en prison. C’est un voleur de la République Nous avons de grands «Sai Sai». Lui et son frère ont leur place en prison. Nous n’allons pas arrêter. Nous allonsmanifester tous les vendredis jusqu’à ce qu’ils nous rendent notre pétrole et notre gaz; jusqu’à ce que le combat soit gagné», a-t-il conclu.


( Seydina.B.DIALLO avec Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.