ALIOU CISSÉ EXPLIQUE L’ÉVICTION DE SANTY ET DE SIDY SARR: «Le haut niveau, c’est aussi la concurrence»

Aliou Cissé brise le silence. Deux jours après avoir écarté Santy Ngom et Sidy Sarr de la liste des 23 pour la Can 2019, le sélectionneur national a fait face à la presse pour s’expliquer. Aliou Cissé qui a reconnu les qualités des joueurs a évoqué la concurrence pour justifier l’absence des deux joueurs.


Coach, vous avez dévoilé la liste des 23 pour la Can. Comment s’est passé ce choix ? C’est toujours difficile d’éliminer des joueurs. C’est toujours compliqué car ce sont des choix qui ne sont pas faciles. J’ai étais joueur et je sais à quel point la
Coupe d’Afrique est importante. Je sais à quel point c’est difficile de figurer dans un groupe de performance de 25 joueurs et de
ne plus y être après. Mais comme j’ai l’habitude de le dire, le football de haut niveau, c’est aussi la concurrence. Sidy Sarr fait partie des joueurs recalés. Qu’est ce qui n’a pas marché pour lui ?
Sidy est un garçon que je connais et que j’apprécie énormément. Il ne faut pas oublier que je lui ai donné sa première sélection. Il a eu une saison difficile. Il a fait une première partie du championnat avec Lorient. Il s’est rattrapé par la suite et a eu à enchainer plusieurs matchs.
C’est ce qui avait motivé sa présence dans le groupe de 25 que j’avais dégagé. Aujourd’hui, c’est l’avenir, mais aussi le présent de cette équipe nationale. Mais
dans un milieu de terrain constitué de joueurs comme Idrissa Gana Gueye, Pape Alioune Ndiaye, Alfred Ndiaye ou encore
de Henri Saivet, c’était compliqué. Mais il ne démérite pas. Je reste persuadé qu’il reviendra rapidement dans cette équipe
nationale.
Et qu’en est-il pour Santy Ngom, recalé pour la deuxième fois à une compétition majeure avec le Sénégal ?
Ce que j’ai dis pour Sidy est également valable pour Santy Ngom. C’est un garçon talentueux que je suis allais chercher il y a deux ans. Beaucoup de gens se demandaient où est-ce que j’avais pris ce garçon. Mais quand ils l’ont vu jouer, ils se
sont rendus compte que c’est un garçon qui a de la qualité. C’est un gaucher, capable de faire de très belles choses. Mais à ce niveau là aussi, la concurrence est rude. Nous avons à ce poste des joueurs comme Sadio Mané, Diao Baldé Keita ou encore Ismaila Sarr. Ce sont des choix
compliqués, difficiles. Mais il fallait les prendre. Certains disent que Santy était en balance avec Sada Thioub ?
Santy n’était pas seulement en concurrence avec Sada Thioub.Il était en concurrence avec toute la ligne d’attaque que je viens de citer. Aujourd’hui, nous avons décidé de prendre Sada par rapport à son volume, son agressivité. Il joue en première division en France et a fait une très belle saison avec le Nîmes Olympique.
En venant au stage, je n’avais pas prévu que Santy devait quitter le groupe. Mais avec ce que j’ai vu durant les dix jours de préparation, j’estime que Sada mérite amplement de rester avec nous.
Est-ce que les deux joueurs savaient qu’ils n’allaient pas être du voyage?
Quand je quittais Dakar, j’avais un groupe de 25 joueurs. Et dans ma tête, chacun d’entre eux pouvait partir. C’est à la dernière minute que j’ai décidé de retirer Sidy et Santy de l’équipe. Ce fut difficile comme choix, mais ils ne déméritent pas. La différence s’est faite de peu entre les joueurs. On a décidé quand même de les enlever. Quelle a été leur réaction, en apprenant la nouvelle ?
Il a fallu les appeler dans ma chambre pour avoir une discussion avec eux. Mais dans l’ensemble, ce sont des garçons qui ont bien compris. La différence aujourd’hui de cette équipe nationale, de cette nouvelle génération, c’est qu’ils privilégient plus l’aspect collectif que leurs intérêts individuels.

( L’AS avec Toutinfo.net )