SUPPOSEE APPARITION DE SERIGNE FALLOU SUR UN FROMAGER: Le Khalif Général des Mourides ordonne l’abattage de l’arbre

Une supposée apparition de Serigne Fallou Mbacke et de Cheikh Ibra Fall sur les branches d’un fromager au village de Mbar Diack dans la commune de Ndiéyène Sirakh a fait débat ces derniers jours dans toute la zone. Et les talibés ont afflué de partout pour se recueillir près de l’arbre. Informé de la situation qui prenait des proportions démesurées, le Khalif général des Mourides a ordonné hier l’abattage de l’arbre.

Durant le mois de Ramadan, une appariation de l’image de Serigne Fallou Mbacké et de Cheikh Ibra Fall sur une
branche d’un fromager a fait le tour du village de Mbar Diack et ses environs, dans la commune de Ndiéyène Sirakh, département de Thiès. Comme une trainée de poudre, la nouvelle a fait le tour de la zone et même au-delà, et des talibés mourides ont accouru de tous les horizons
pour se recueillir devant le géant fromager situé à l’Est du village. L’affluence a d’ailleurs fait qu’un business est né autour de l’affaire et des initiatives allant dans le sens d’ériger un mur de clôture pour mieux contrôler les opérations sont traduites par l’existence de briques à côté de l’arbre. Mais cette affaire n’a cependant jamais fait l’unanimité dans le village car certains ont toujours crié à la manipulation. Finalement Serigne Mountakha Mbacké, Khalif Général des mourides, a été mis au parfum; et après avoir recueilli des informations, il a dépêché hier un émissaire pour ordonner que l’arbre soit purement et simplement abattu. C’est Abdou Akim Mbacké Ibn Serigne Moustapha Bassirou Mbacké qui a porté la nouvelle aux populations dont
certaines, qui croyaient dur comme fer à l’existence de l’image sur l’arbre, ont eu le
premier réflexe de s’opposer à l’abattage. Mais le guide religieux s’est déplacé jusqu’au site pour s’adresser aux talibés, en
leur faisant comprendre qu’il s’agit effectivement d’un ordre venu du Khalif Général des mourides. Et les agents des
Eaux et Forêts, appuyés par des bûcherons armés d’une scie électrique, sont entrés en action, sous les yeux du Sous-Préfet de Thiénaba et des forces de l’ordre. Et c’est ainsi que le géant fromager s’est affalé sous
les yeux de plusieurs centaines de fidèles, qui ont salué l’évènement par des Jërëf Serigne Touba. Selon Serigne Fallou Fall
Maire de la Commune de Ndiéyène Sirakh, il s’agit de simples traces sur un arbre, qui
sont assimilées à l’image de Serigne Fallou Mbacké et de Cheikh Ibra Fall, qui ont créé ce branle-bas des talibés. A l’en croire, dès que la nouvelle est tombée dans l’oreille de Serigne Mountakha Khalif Général des
mourides, il a fait appeler son fils Serigne Abdou Akim Mbacké Ibn Serigne Moustapha Bassirou pour s’enquérir de la situation exacte. Et c’est après qu’il a eu tous les éclairages nécessaires, qu’il a dépêché Serigne Abdou Akim pour venir
parler aux talibés. Il lui a ensuite instamment demandé de faire en sorte que l’arbre soit abattu avant qu’il ne quitte le
village. Aux yeux du Khalif Général des mourides, dit-il, il s’agit d’enfantillages qui peuvent pousser les talibés à vénérer des arbres, ce qui est contraire à l’islam. De l’avis de Serigne Fallou Fall, il est sur les
lieux en tant que Diawrigne de Serigne Touba et non sous la casquette de Maire. C’est pourquoi, dit-il, il était prêt à laisser
sa vie, comme tous les autres dignitaires mourides de la localité, pour que l’ordre de Serigne Mountakha Bassirou soit scrpuleusement exécuté; et c’est dans ce cadre qu’il est venu sur place avec son linceul pour montrer qu’il était disposé à y laisser sa vie en cas d’opposition. A en croire Serigne Abdou Akim Mbacké, le phénomène avait commencé à prendre de
l’ampleur et certains distribuaient même de l’eau supposée bénite, et il fallait agir pour arrêter ce cirque. Selon lui, le message du Khalif a été clair, il s’agit de faire en sorte que les talibés s’inspirent exactement du comportement des guides
religieux et qu’ils ne fassent jamais ce qu’ils ne font pas. D’après lui, l’autre aspect du message du Khalif est de demander aux talibés à ce que l’arbre soit abattu pour montrer à tout le monde que tout ce qui touche Serigne Touba doit être quelque chose de sûr et conforme aux préceptes de l’islam. D’après lui, pour mieux faire croire à l’opinion locale que la découverte était une réalité, certains sont allés jusqu’à dire aux populations que le Khalif viendrait lui-même se recueillir, ce qui est totalement
faux.


( Mbaye SAMB avec Toutinfo.net )