VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : La SYSC pour la criminalisation du viol et de la pédophilie

La Synergie des Organisations de la Société civile pour l’élimination des violences basées sur le genre (SYSC)  approuve vivement l’idée de criminaliser le viol et la pédophilie, entre autres.

«A la levée des couleurs en cette matinée du lundi 3 juin 2019, une grande nouvelle nous est parvenue à travers les ondes. Nous avons entendu avec bonheur Monsieur le Président de la République condamner fermement encore les violences sexuelles suivies de meurtres. Le Président a entendu toutes ces voix citoyennes qui se sont indignées et se sont levées pour dénoncer et condamner de tels actes. Et ces voix unies ont demandé la criminalisation du viol.  Monsieur le Président de la République, à la levée solennelle des couleurs, est allé plus loin et a affirmé que le viol et la pédophilie seront criminalisés », salue la coordonnatrice nationale de la Synergie des Organisations de la Société civile pour l’Elimination des Violences Basées sur le Genre, Penda Seck Diouf dans un communiqué parvenu à Toutinfo.net.  Selon cette structure, c’est une grande avancée pour la lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants.

La Synergie des Organisations de la Société civile pour l’Elimination des Violences Basées sur le Genre rappelle que  la loi 99 – O5 du 29 janvier 1999 qui a apporté des réformes au Code pénal en introduisant de nouvelles formes de violences, a condamné les violences faites aux femmes et aux filles.

« La loi a indiqué des circonstances aggravantes lorsque les violences se sont passées entre conjoints, à l’encontre d’un ou d’une mineure, d’une femme enceinte, d’une personne âgée ou d’une personne vivant avec un handicap », rappelle le communiqué. 

La SYSC salue et appuie fortement le chef de l’Etat dans cette volonté affirmée de la criminalisation du viol et de la pédophilie. « La SYSC saisit cette opportunité salutaire pour attirer l’attention sur une autre obscénité des violences faites aux femmes et aux filles et mentionnée dans la loi 99 – 05. L’inceste qui se passe dans la sphère familiale est considérée jusqu’ici comme une circonstance aggravante du viol. L’inceste fait partie des pires formes de violences faites aux femmes et aux filles. L’inceste a détruit et continue de détruire la vie de nombreuses femmes et filles », ajoute la même source, appelant vivement qu’une loi porte la criminalisation du viol et de la pédophilie !

Toutinfo.net