Arrestation du maire de Nénéfecha, 13 chinois, 3 Ghanéens et le conservateur du parc de Niokolo Koba pour exploitation illégale d’or

La Gendarmerie a tapé hier sur une bande d’exploitants de l’or dans le parc national de Niokolo Koba. Et figurez-vous, ce ne sont
pas de petits orpailleurs que les hommes en bleu ont arrêté, mais plutôt de gros bonnets. L’affaire défraie la chronique
depuis dimanche dans cette partie Sud-Est du pays. Le maire de la commune de Nénéfécha fait partie de la vingtaine de
personnes arrêtée par la Gendarmerie. Il est soupçonné de complicité dans cette entreprise de dégradation des sols et des
sous-sols, en violation des dispositions de l’article 100 du Code de l’environnement. Il est en garde-à-vue à la Gendarmerie de Kédougou depuis dimanche. Il sera présenté aujourd’hui au procureur de Kédougou qui va sceller son sort.
Restons dans cette rocambolesque affaire d’exploitation illégale d’ exploitation illégale d’or à Bandé Ethiess, localité située dans le Parc National de Niokolo Koba,
dans la commune de Nénéfécha. Il faut dire que l’opération de la Gendarmerie de Kédougou a été un grand succès au vu du nombre d’arrestations et des personnalités impliquées. En plus de l’édile de Nénéfécha, les hommes en bleu ont mis la
main sur trois Ghanéens et 13 Chinois. Tout ce beau monde a été interpellé et conduit à la brigade de la Gendarmerie territoriale de Kédougou où ils sont
gardés à vue depuis dimanche. Ils sont poursuivis pour exploitation illégale d’or à Bandé Ethiess. Il faut souligner que la
recherche effrénée de l’or pousse de plus en plus d’individus à s’adonner à cette activité qui occasionne la dégradation
de l’environnement, avec la coupe abusive de bois, et menace le fleuve Gambie.

Ne quittons pas cette affaire qui implique de hauts gradés des Parcs nationaux. En effet dans ses investigations, la Gendarmerie de Kédougou a remonté le réseau jusqu’à mettre la main sur des agents des parcs nationaux officiant au Parc National de Niokolo Koba. Il s’agit du
Conservateur dudit Parc et de son adjoint. Il leur est reproché d’être des complices dans une entreprise de dégradation des
sols et des sous-sols, en violation des dispositions de l’article 100 du Code de l’environnement. Ils sont soupçonnés d’avoir donné l’autorisation aux orpailleurs Ghanéens et Chinois d’exploiter un site au sein du parc, précisément à Bandé Ethiess. Le directeur régional des Mines de Kédougou n’a pas échappé au coup de filet de la Gendarmerie. Il est également appréhendé par les pandores et
gardé et à vue, ainsi que des agents des Parcs nationaux. Ils seront déférés au parquet et feront face au procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Kédougou. Amadou Hott annonce la participation du secteur privé aux voyages d’affaires. Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération Amadou Hott a annoncé hier, lors de
sa rencontre avec le secteur privé, que les acteurs du secteur feront désormais partie des voyages que le ministère va effectuer à l’étranger. Pour le ministre, son département va souvent se déplacer avec les responsables du secteur privé pour que les champions nationaux locaux puissent augmenter leurs activités à travers l’export. « Nous sommes déterminés à le faire ; à chaque fois que nous organiserons des voyages en dehors du pays, nous ferons tout pour que le maximum d’acteurs possible soit avec nous. Mais aussi en
préparant en avant ces rencontres pour que cela ne soit pas de simples promenades, car il faut des accords pour mener à bien ces voyages d’affaires », a soutenu le ministre Amadou Hott.

( Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.