DECLARATION DU KHALIFE GENERAL DES MOURIDES PAR LA VOIX DE SERIGNE BASS ABDOUL KHADRE: «Nul ne tuera s’il est certain qu’il sera tué juste après son forfait»

La  série  de  meurtre  notée  ces derniers  temps  dans  le  pays  a fait  sortir  le  Khalife  général des  Mourides  de  sa  réserve. Serigne  Mountakha,  par  la voix  de  son  porte-parole  Serigne  Bass  Abdou  Khadre,  invoquant  le  Coran,  a  indiqué que celui qui tue une personne avec  préméditation  doit  être soumis à la peine capitale.


Par  devoir  et  par  responsabilité, le  Khalife  des  Mourides  a  estimé nécessaire de parler aux Sénégalais, de quelque bord  qu’ils soient.  En  plus de déplorer  la série  de  meurtres  (Ndlr  :  Bineta Camara  tuée  à  Tamba,  Coumba Yade tuée à Thiès et le corps sans vie  retrouvé  au  marché  Salagne Salagne de Ouakam), le guide religieux  a  voulu  faire  prendre conscience  aux  Sénégalais  en leur  rappelant  ce  que  le  Coran prévoit  pour  les  auteurs  de crimes. Serigne Bass Abdou Khadre,

porte-parole  des Mourides, Serigne  Bass  Abdou  Khadre.

qui a porté le message de Serigne  Mountakha  Mbacké,  a d’abord  indiqué  que  quiconque ôte  la  vie  à  une personne de manière  accidentelle  est  obligé,  s’il est  de  sexe  masculin,  d’acheter 100 chameaux en guise d’indemnités  pour  ses  héritiers  et  50  si l’auteur  est  une  femme.  «Celui qui  tue  une  personne    avec  préméditation  est  immédiatement soumise  à  la  peine  capitale  et l’Enfer  sera  sa  dernière  et  éternelle  demeure.  (…)  Les  intellectuels  religieux se sont accordés à dire  que  nul  ne  tuera  s’il  est  certain  qu’il  sera tué juste après son forfait»,  a-t-il  expliqué.  Cela étant,  le  porte-parole  de  Serigne Mountakha  Mbacké  a  soutenu que  les  populations  doivent prendre  conscience  de  tout  cela et  savoir  que  toutes  ces  règles précitées  n’ont  pour  unique  objectif  que  de  protéger  aussi  bien les  victimes  que  les  criminels.  Et surtout elles tendent à dissuader les  potentiels  agents  criminels. De  la  même  manière,  Serigne Bass  Abdou  Khadre  fait  savoir que  les  voleurs  doivent  avoir  les mains coupées comme le prévoit le  Coran.  Le  guide  religieux  a  en outre  exhorté  les  forces  de  défense  et  de  sécurité  à  renforcer davantage  la  sécurité  sur  toute l’étendue du territoire national. Il a  également  demandé  à  ce  que les  gens  ne  fassent  pas  justice eux-mêmes  dans  la  mesure  où  il y  a des  Institutions  dédiées.  «Le fait  de  faire  justice  soi-même mène  inéluctablement  à  des  dérives»,  renchérit-il. Par  ailleurs,  Serigne  Bass  Abdou Khadre  a  déploré  le  fait  que  des gens  mal  intentionnés  s’attaquent  à  la  religion  et  à  la  confrérie  mouride  sur  les  chaines radios  et  télés.  «Ils  essayent  de saboter  la  confrérie  mouride sans  la  citer  expressément.  Que ces gens-là sachent qu’on ne doit pas  jouer  avec  la  foi  des  uns  et des  autres.  D’autant  que  cela peut  être  source  de  tensions. Donc qu’ils  arrêtent  de se laisser emporter  par  Satan.  Sinon  nous allons prendre notre responsabilité  et  cela  risque  de  mal  se  passer  pour  ceux  qui  attaquent  la confrérie  mouride»,  a-t-il  prévenu.  Selon  lui,  la  liberté  d’expression  ne signifie  pas dire tout ce qu’on a dans sa conscience.  «Il ne faut  pas,  sous  prétexte  de  liberté,  s’attaquer  aux  gens. J’exhorte  les  médias à ne pas diffuser  ou  promouvoir  tout  ce  qui divise les communautés ou incite à la  haine»,  a-t-il  conclu.


( S.B.DIALLO avec Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.