PROROGATION DE L’ÂGE DE LA RETRAITE DES SOLDATS: Macky répare une injustice

La  Commission  de la  Défense et  de  la  Sécurité  de  l’Assemblée  nationale  annonce  l’allongement  de  l’âge  de  la retraite  des  militaires,  paramilitaires,  gendarmes  et  sapeurs  pompiers  entre  un  et trois  ans.  Les  officiers  généraux  ne  sont  pas  concernés par  la  mesure. 


Des Soldats sénégalais lors du défilé du 4 Avril. Fête Nationale de l’Indépendance du SÉNÉGAL.

Le  président  de  la  République allonge  l’âge  de  la  retraite  du personnel  militaire  et  paramilitaire  d’un  an  à  trois  ans  selon  le grade.  L’annonce  est  du  président  de la  commission de la défense  et  de  la  sécurité  de l’Assemblée  nationale.  Selon  le député Alioune Badara Diouf, la mesure  concerne  les  soldats  de rangs  et  caporaux,  les  sous-officiers,  les  officiers  subalternes  et les  officiers  supérieurs  de  l’Armée,  de  la  Gendarmerie  et  des sapeurs  pompiers.  Une  mesure qui  sera  bien  accueillie  par  les soldats  de  rangs  qui  quittent l’armée  très  tôt  alors  qu’ils  ont encore les capacités de bien servir.  En  effet,  selon  nos  confrères du journal « Le Témoin» qui ont donné  l’information  en  exclusivité,    le  président  Macky  Sall  a finalement donné son consentement  à  ce  projet  de  décret  qui dormait depuis plus de trois ans à  la  Présidence.  Désormais,  les soldats  et  caporaux  qui  partaient  à  la  retraite  à  43  ans  vont quitter  les  drapeaux  46  ans d’autres  à  47  ans.    Pour  ce  qui Vieux  Ndiaye est  des  sous-officiers  (sergents, adjudants,  adjudants-majors, maréchaux  des  logis  etc.),  ils vont partir  à la retraite  entre  55 et  58 ans au lieu de 53 ou 56 ans jusqu’ici.    Quant  aux  officierssubalternes et les officiers  supérieurs  de  l’Armée  et  de  la Gendarmerie (lieutenants, capitaines,  commandants,  capitaines  de  frégate,  capitaines  de vaisseau,  colonels  etc.),  ils  vont aller  à  la  retraite  à  l’âge  de  60 ans.  Ainsi  des  officiers  subalternes  ou  officiers  supérieurs en service dans l’infanterie  ou la cavalerie  (Bat-parachutistes  ou commandos)  qui  quittaient  les drapeaux à 59 ans ont bénéficié d’une  rallonge  d’une  année grâce  au  décret.  Ils  partagent  le même  sort  que  les  officiers  généraux  (généraux  de  brigade, de division  et d’armée) qui vont à  la  retraite  à  60  ans.  Ces  derniers  ne sont pas concernés par le  décret.  Car,  même  si  les  officiers  généraux  quittent  les  armées, ils  restent  à la disposition du  président  de  la  République pour  encore  servir  pendant  5 ans  à  d’autres  stations  civiles. Pour le président de la Commission  de  la  défense  et  de  la  sécurité  de  l’Assemblée  nationale,  le président  Macky  Sall,  à  travers cette  décision,  magnifie  ainsi  le professionnalisme  et  la  bravoure  de  nos  forces  de  défense et  de  Sécurité  qui,  aujourd’hui, méritent  d’avoir  tous  les  égards de  la  nation.    A  en  croire, Alioune  Barada  Diouf,  c’est  une initiative  opportune,  car,  nombreux  sont  les  officiers  et  sousofficier  qui,  très  prochainement, devraient  faire  valoir  leur  droit à  une  pension  de  retraite  dans ce  contexte  particulier  de  lutte contre  le  terrorisme  et  la  criminalité  transfrontalière.  Ce  sont des facteurs,  dit-il,  qui  justifient amplement  la  nécessité  et  l’opportunité  de  cette  mesure.

( O.BALDE avec Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.