MINISTERE DE LA FEMME: Un repaire de retraités

Au ministre de la Femme, de la Famille et du Genre, dirigé par Ndèye Saly Diop Dieng la rupture d’égalité entre les travailleurs est manifeste et dure depuis longuement. En effet, au moment où certains vont à la retraite à l’âge de 60 ans, d’autres se cramponnent à leurs postes, souvent plus de dix ans, voire 15 ans après la retraite.

Le ministère de la Femme, de la Famille et du Genre, un repaire de retraités. Tout se passe comme si dans ce ministère, dirigé par Ndèye Saly Diop Dieng le temps avait suspendu son vol. Pour preuve, si l’ancienne ministre de la Famille et de la Solidarité nationale entre le 6 novembre 2002 et le 22 avril 2004, Awa Guèye Kébé et l’ex titulaire du département de la Femme, de la Famille et du Développement social entre le 22 avril 2004 et le 25 juin 2007, Aïda Mbodji revenaient au cabinet de Ndèye Saly Diop, elles reconnaitront facilement des visages connus, il y a de cela une dizaine d’années. Avec Ndèye Saly Diop Dieng, l’actuelle titulaire du département de la Femme, la rupture d’égalité entre les travailleurs est manifeste et dure depuis longuement. En effet, au moment où certains vont à la retraite à l’âge de 60 ans, d’autres se cramponnent à leurs postes, souvent plus de dix ans, voire15 ans après la retraite. A titre d’exemple, plusieurs postes sont présentement occupés par des personnes du troisième âge qui ont épuisé leur durée légale de travail, au regard de la législation, à commencer par le : Secrétariat général, la Direction de l’Entreprenariat féminin, la Directrice du PALAM (Programme d’Alphabétisation et d’Apprentis-sage des Métiers de lutte contre la pauvreté), la Direction de l’Entreprenariat féminin, le Directeur de cabinet et la liste est loin d’être finie. S’agissant du Directeur de Cabinet, Ciré Lô, Inspecteur de la Jeunesse et des sports de formation, il a roulé sa bosse partout dans l’administration. Depuis 2000, il a occupé le poste de Directeur de cabinet sous différents ministères comme Modou Diagne Fada à la Jeunesse. Aliou Sow l’avait reconduit également. Au ministère de la Femme, il a été au service de tous les ministres qui se sont succédé au poste. Une autre retraitée inamovible est la Directrice du PALAM (Programme d’Alphabétisation et d’Apprentissage des Métiers de lutte contre la pauvreté),d’un coût global de 12 milliards. Khady Fall Ndiaye, Mme Mbacke est à la retraite au moins depuis 10 ans. Comme elle, Ousmane Ka, le Coordonnateur la Cellule de Suivi opérationnel des programmes de lutte contre la pauvreté (CSO-PLCP) est admis à la retraite au moins depuis 15 ans.

( Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.