BAVURE POLICIERE A THIES :UN POLICIER ABAT LE FILS DE L’IMAM DE THIALY

Le quartier Thialy de Thiès est endeuillé par meurtre de Babacar Sy (fils de l’imam de la zone).

Le quartier Thialy est en deuil. Babacar Sy, un jeune âgé de 23 ans  a été abattu par un policier, répondant du nom de Albert qui n’était pas en service.

Les faits se sont déroulés dimanche dernier, vers 16 heures dans un débit de boissons alcoolisées.

Albert est en service au camp tropical de Thiès.

Selon nos sources, le policier jouait à se faire peur avec son arme, le tout sur fond de chahut, mais le coup de feu est parti par inadvertance, atteignant de plein fouet Babacar Sy qui s’est affalé dans une mare de sang.

 D’après divers témoignages, le policier avait habitué son monde, à ce genre de jeu.

Grièvement blessé, Babacar Sy a été évacué dans un état critique à l’hôpital Saint-de-Dieu avant d’être transféré à l’hôpital Fann de Dakar où il a rendu l’âme dans la même soirée.

 Pour l’heure,  le flic est en garde à vue au commissariat Central de Thiès, après un passage au poste de police des Parcelles Assainies pour homicide involontaire.

Le procureur de la République décidera de son sort après la fin de sa période de garde à vue.

Ce qui aggrave les faits, c’est que le policier était en civil et n’était pas de service.

Des sources révèlent que le policier est le gérant du magasin d’armes du Camp Michel le Grand de Thiès où il officie. 

Cela dit, l’imam Hady Sy, père de la victime, s’en est remis à la volonté de Dieu, même s’il s’avère que l’action publique va se poursuivre.

Babacar Sy est né et a grandi au quartier Thialy, juste en face de la grande mosquée, avant que la famille ne déménage à Petit Thialy et ne s’installe à Nasrou.

 Mais il a gardé intactes ses relations  avec ses amis d’enfance. C’est pourquoi, il continuait à fréquenter le quartier qui l’a vu naitre. Et le jour des faits, il avait fait ses adieux à sa maman, car il devait rentrer sur Dakar pour reprendre son travail à la SOBOA, après le weekend passé à Thiès.

C’est l’un de ses frères qui lui a offert 2.000 Fcfa pour le transport d’autant qu’il n’avait pas encore perçu son salaire du mois d’avril.

Donc c’est avec le plus grand étonnement que la famille a été informée de la mort de son fils dans un débit de boissons alcoolisées à Thialy. Notre source rapporte que la mère de Babacar Sy s’est évanouie à l’annonce de la triste nouvelle, consciente que son fils venait de disparaitre à jamais, et dans des circonstances insoutenables.

Né en 1996, Babacar Sy est donc âgé de 23 ans. Selon nos sources, il maitrisait le Coran.

 Le jour des faits aux environs de 13 heures, avant de quitter la maison, il avait demandé à son père de lui offrir un exemplaire du Saint-Coran, pour les besoins du mois de Ramadan. C’était leur dernier échange.

 La victime a été inhumée hier au cimetière de Diakhao, après la prière mortuaire à la mosquée des Hlm Thialy

Toutinfo.net (avec Mbaye SAMB)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.